Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : de l'inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat sur les armes aux États-Unis : une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat sur les armes aux États-Unis : une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Agriculture productiviste : "Des modèles alternatifs existent !"

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

Moyen-Orient

Le leader chiite Moqtada al-Sadr reçu en Turquie

Dernière modification : 01/05/2009

Moqtada al-Sadr, chef radical chiite irakien, a quitté l'Iran pour une visite en Turquie, où il a été reçu par le président Gül et le Premier ministre Erdogan. Il s'agit de sa première apparition en public depuis deux ans.

AFP - Le président turc Abdullah Gül et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan ont reçu vendredi le chef chiite radical irakien Moqtada Sadr, qui n'est pas apparu en public depuis près de deux ans, pour discuter de la sécurité en Irak, a rapporté l'agence de presse Anatolie.
  
Moqtada Sadr s'est d'abord entretenu avec le chef du gouvernement puis a été reçu séparément par le chef de l'Etat à sa résidence, selon l'agence.
  
Aucune déclaration n'a été faite au terme de ces entretiens auxquels à assisté également le représentant spécial pour l'Irak du ministère turc des Affaires étrangères, Murat Özçelik, a ajouté Anatolie.
  
"Les discussions devaient porter sur la question de la sécurité en Irak et la promotion des rapports entre les parties", a souligné un diplomate turc sous couvert d'anonymat.
  
Les dirigeants turcs reçoivent régulièrement les principaux dirigeants des divers groupes politiques en Irak pour souligner l'importance accordée par Ankara à l'intégrité territoriale de ce pays voisin.
  
Le chef chiite avait quitté auparavant l'Iran pour la capitale turque, a affirmé à l'AFP un dirigeant de son mouvement en Irak.
  
C'est la première fois qu'un responsable du mouvement de Moqtada Sadr confirme que son chef se trouve en Iran.
  
Le chef chiite radical n'est plus apparu en public depuis la visite d'une mosquée en juin 2007, mais s'exprime toujours par le biais de communiqués transmis par ses porte-parole.
  
Moqtada Sadr a créé en 2003 l'Armée du Mahdi, une milice longtemps considérée comme la plus puissante en Irak et qui a plusieurs fois affronté l'armée américaine lors de révoltes meurtrières.
  
Il a décrété en août dernier un arrêt définitif des opérations de l'Armée du Mahdi, un an après l'annonce d'une trêve unilatérale d'un an, respectée à l'exception de combats au printemps 2008.

Première publication : 01/05/2009

COMMENTAIRE(S)