Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Moyen-Orient

L'ONU somme Israël de cesser les démolitions à Jérusalem-Est

Dernière modification : 01/05/2009

Affirmant que 60 000 Palestiniens étaient menacés de perdre leur toit, l'ONU a appelé l'État hébreu à geler les destructions de maisons arabes à Jérusalem-Est. Selon l'organisation, 1 500 ordres de démolition ont été émis pour la zone.

AFP - L'ONU a appelé vendredi Israël à geler les ordres de destruction de maisons arabes à Jérusalem-est, affirmant que quelque 60.000 Palestiniens étaient menacés de perdre leur logement si toutes les constructions non autorisées devaient être rasées.
  
L'Office de l'ONU pour la coordination des activités humanitaires (OCHA) a affirmé dans un rapport qu'"au moins 28% des maisons palestiniennes à Jérusalem-est ont été construites sans les permis nécessaires", la municipalité israélienne de la ville n'accordant ces permis qu'au compte-gouttes aux résidents arabes dans la partie occupée et annexée de Jérusalem.
  
"En conséquence, au moins 60.000 Palestiniens sur les 225.000 qui habitent à Jérusalem-est risquent de voir leur habitation détruite par les autorités israélienne", a ajouté l'OCHA.
  
Selon le rapport, 1.500 ordres de démolition ont à ce jour été émis à Jérusalem-est. "Si elles devaient être appliquées, cela déplacera près de 9.000 personnes, dont environ un moitié d'enfants".
  
L'OCHA affirme que seulement 13% de la superficie de Jérusalem-est, occupée par Israël en 1967 avant d'être annexée, étaient réservés par les autorités israéliennes à la construction palestinienne "alors qu'un tiers de Jérusalem-est annexée a été confisqué au profit de projets de colonisation dans lesquels habitent plus de 195.000 colons israéliens".

Première publication : 01/05/2009

COMMENTAIRE(S)