Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Economie EUROPE

Jean-Claude Juncker prédit une crise sociale en Europe

©

Vidéo par Damien COQUET

Dernière modification : 05/05/2009

Le président de l'Eurogroupe estime que la crise de l'emploi va conduire à une "crise sociale" en Europe. Les prévisions de la Commission européenne indiquent que le taux de chômage devrait s'établir à 9,9 % dans la zone euro en 2009.

AFP - Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, a pronostiqué lundi soir "une crise sociale" en Europe, potentiellement "explosive", du fait de la forte hausse attendue du chômage, en exhortant les entreprises à éviter les licenciements massifs.

"Nous allons vers une crise sociale puisque crise de l'emploi il y aura" cette année et l'an prochain en Europe, a-t-il déclaré à la presse à l'issue d'une réunion à Bruxelles du forum des ministres des Finances de la zone euro, l'Eurogroupe, qu'il préside.

Dans ses dernières prévisions publiées plus tôt dans la journée, la Commission a indiqué s'attendre à une perte de 8,5 millions d'emplois en 2009 et en 2010 dans l'UE.

Elle table sur une envolée du taux de chômage à 9,9% en zone euro cette année, puis à 11,5% en 2010, avec des pointes à 20,5% en Espagne l'an prochain, et 16% en Irlande (BIEN 16%), qui rappellent le chômage de masse auquel l'Europe a été confrontée dans les années 70 après les chocs pétroliers, puis dans les années 80. Un phénomène avec lequel elle pensait en avoir fini.

"La crise jette dans le désespoir des millions d'Européens, il ne faut pas sous-estimer le caractère explosif de cette recrudescence du chômage", a souligné le ministre des Finances et Premier ministre luxembourgeois.

"Je suis très inquiet du phénomène de la montée du chômage (...) Il frappe d'abord les plus faibles, les plus fragiles, ceux qui n'ont pas d'autre moyen (de subsistance) que le recours à leur propre force de travail", a ajouté M. Juncker.

"J'ai l'impression que beaucoup d'hommes politiques sous-estiment ce phénomène" en Europe, a-t-il ajouté, à trois jours de la tenue d'un sommet européen sur l'emploi prévu à Prague, sous les auspices de la présidence tchèque de l'UE.

Il a indiqué à ce sujet "regretter profondément" le "format réduit" de ce sommet qui donne le sentiment que les dirigeants européens ne se soucient guère du problème.

"Lorsqu'on a pas d'idée ce n'est pas une raison de ne pas s'occuper des problèmes", a protesté M. Juncker, membre du parti chrétien-social luxembourgeois.

A l'origine, la présidence tchèque et la Commission avaient voulu en faire un sommet des chefs d'Etat des 27 pays de l'UE pour discuter des moyens d'agir ensemble face à la montée du chômage.

Mais la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, notamment, ont refusé, arguant qu'un sommet de ce niveau risquait de susciter des attentes dans l'opinion auxquelles les gouvernements seraient bien en peine ensuite de répondre, vu leurs faibles moyens d'action sur le court terme face aux pertes d'emplois.

Du coup, la réunion a été rétrogradée et ne rassemblera que la Commission européenne, la présidence tchèque et des représentants des syndicats et du patronat.

M. Juncker a dans ce contexte appelé les chefs d'entreprise européens à éviter "les licenciements massifs et prématurés", en ayant recours en priorité au chômage partiel, et à faire preuve "de responsabilité sociale".

Il a surtout plaidé en faveur d'efforts de formation des chômeurs pour aider à leur réinsertion, mais adressé une fin de non recevoir aux syndicats européens qui réclament des efforts supplémentaires de relance par la demande face à la pire récession qu'ait connue l'Europe depuis 1945.

"Sincèrement, à l'heure qu'il est, nous ne voyons pas de nécessité de lancer de nouveaux efforts conjoncturels dans le vide", a dit M. Juncker.
 

Première publication : 04/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)