Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

Au moins 27 morts dans trois attentats dans l'est et le sud du pays

Dernière modification : 04/05/2009

Trois attaques des Taliban ont tué 27 personnes au moins dans l'est et le sud de l'Afghanistan. Ces attentats interviennent alors que le président Hamid Karzaï a déposé, ce lundi, sa candidature à la présidentielle du 20 août.

AFP - Au moins 27 personnes, dont un maire et deux enfants, ont été tuées lundi dans trois attaques distinctes des talibans, dans l'est et le sud de l'Afghanistan, a-t-on appris de sources officielles.

Dans la matinée, un kamikaze à pied a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui à côté de la voiture du maire de Mihtarlam, la capitale de la province de Laghman (est), voisine de Kaboul, tuant l'édile, Mohammad Rahim Rahim, trois de ses gardes du corps et trois civils, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Zabihullah Mujahid, l'un des porte-parole habituels des talibans, a aussitôt revendiqué l'attentat auprès de l'AFP, par téléphone depuis un lieu inconnu.

M. Rahim était le plus haut responsable administratif de la province de Laghman après le gouverneur.

Lundi également, une bombe, déposée par les combattants islamistes selon les autorités, a explosé au passage d'un tracteur qui tirait une charrette remplie de passagers dans la province de Zaboul (sud), tuant douze d'entre eux, dont deux enfants et six femmes, a indiqué Wazir Mohammad, le chef du district de Shalmazaï, où le drame est survenu.

Dans la même province de Zaboul, des talibans ont attaqué le site d'un pont en construction, près de la capitale provinciale, Qalat, tuant six gardes de sécurité et deux passants, a annoncé la police. Les ouvriers reconstruisaient un pont détruit par les combattants islamistes, a précisé Ghulam Jialani, le chef-adjoint de la police provinciale.

Les talibans, chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition militaire emmenée par les Etats-Unis, ont considérablement intensifié leur insurrection ces deux dernières années, malgré la présence de près de 70.000 soldats de deux forces internationales.

Les combattants islamistes ont prévenu la semaine dernière qu'ils multiplieraient les attaques visant le gouvernement du président Hamid Karzaï et ses représentants dans les provinces, à l'approche de l'élection présidentielle prévue le 20 août.

M. Karzaï, qui a déposé officiellement lundi sa candidature, est le favori du scrutin. Il avait été désigné président en décembre 2001 par la coalition internationale, avant d'être finalement été élu chef de l'Etat fin 2004, lors du premier scrutin présidentiel au suffrage universel de l'histoire de ce pays ravagé par 30 années de guerres.

 

Première publication : 04/05/2009

COMMENTAIRE(S)