Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

EUROPE

Le TPIY triple la peine d'un ancien officier serbe

©

Dernière modification : 05/05/2009

L'ex-officier serbe Sljivancanin a été condamné en 2007 à 5 ans de prison pour le massacre de réfugiés à l'hôpital de Vukokar, en Croatie, en 1991. Jugé en appel par le TPI pour l'ex-Yougoslavie, il vient d'écoper de 17 ans de prison.

AFP - Le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie a alourdi mardi en appel à 17 ans de détention la peine d'un ancien officier serbe condamné en 2007 à cinq ans pour le massacre de réfugiés de l'hôpital de Vukovar en Croatie en 1991.

"Dans la mesure où une peine de prison de cinq ans ne reflète pas comme il convient la gravité des crimes commis par Veselin Sljivancanin (...) la chambre d'appel annule la peine de cinq ans d'emprisonnement prononcée par la chambre de première instance (...) et inflige une peine de 17 ans d'emprisonnement", a déclaré le juge Theodor Meron.

Condamné pour mauvais traitements en première instance, Veselin Sljivancanin a été reconnu coupable en appel "d'avoir aidé ou encouragé à commettre le meurtre de 194 personnes" extraites de l'hôpital de Vukovar (est).

Son supérieur Mile Mrksic, également membre de l'armée fédérale yougoslave (JNA), a vu sa peine de 20 ans de prison confirmée en appel pour complicité de meurtre, et complicité de tortures et de crimes de guerre.

Selon les juges de première instance, il n'était cependant pas impliqué directement dans le massacre des personnes sorties sur ses ordres de l'hôpital, tuées par des paramilitaires et des forces d'autodéfense serbes.

Le procureur, qui avait requis la prison à vie, avait fait appel du jugement, ainsi que les avocats des deux accusés.

Après trois mois de siège ayant causé la mort de plus de 1.100 civils, Vukovar était tombé en novembre 1991. Des centaines de Croates et autres non Serbes s'étaient alors réfugiés dans l'hôpital de la ville, dans l'espoir d'en être évacués en présence d'observateurs de la Croix-Rouge et de l'Union européenne.

L'armée yougoslave avait emmené le 20 novembre au petit matin quelque 200 hommes de l'hôpital pour les échanger contre des prisonniers de guerre serbes. Mais ils avaient été enfermés dans un hangar à Ovcara, puis tués et leurs corps jetés dans des fosses communes.

Le procès s'était déroulé d'octobre 2005 à mars 2007 et l'appel a été examiné les 21 et 23 janvier 2009.
 

Première publication : 05/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)