Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

EUROPE

Le TPIY triple la peine d'un ancien officier serbe

Dernière modification : 05/05/2009

L'ex-officier serbe Sljivancanin a été condamné en 2007 à 5 ans de prison pour le massacre de réfugiés à l'hôpital de Vukokar, en Croatie, en 1991. Jugé en appel par le TPI pour l'ex-Yougoslavie, il vient d'écoper de 17 ans de prison.

AFP - Le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie a alourdi mardi en appel à 17 ans de détention la peine d'un ancien officier serbe condamné en 2007 à cinq ans pour le massacre de réfugiés de l'hôpital de Vukovar en Croatie en 1991.

"Dans la mesure où une peine de prison de cinq ans ne reflète pas comme il convient la gravité des crimes commis par Veselin Sljivancanin (...) la chambre d'appel annule la peine de cinq ans d'emprisonnement prononcée par la chambre de première instance (...) et inflige une peine de 17 ans d'emprisonnement", a déclaré le juge Theodor Meron.

Condamné pour mauvais traitements en première instance, Veselin Sljivancanin a été reconnu coupable en appel "d'avoir aidé ou encouragé à commettre le meurtre de 194 personnes" extraites de l'hôpital de Vukovar (est).

Son supérieur Mile Mrksic, également membre de l'armée fédérale yougoslave (JNA), a vu sa peine de 20 ans de prison confirmée en appel pour complicité de meurtre, et complicité de tortures et de crimes de guerre.

Selon les juges de première instance, il n'était cependant pas impliqué directement dans le massacre des personnes sorties sur ses ordres de l'hôpital, tuées par des paramilitaires et des forces d'autodéfense serbes.

Le procureur, qui avait requis la prison à vie, avait fait appel du jugement, ainsi que les avocats des deux accusés.

Après trois mois de siège ayant causé la mort de plus de 1.100 civils, Vukovar était tombé en novembre 1991. Des centaines de Croates et autres non Serbes s'étaient alors réfugiés dans l'hôpital de la ville, dans l'espoir d'en être évacués en présence d'observateurs de la Croix-Rouge et de l'Union européenne.

L'armée yougoslave avait emmené le 20 novembre au petit matin quelque 200 hommes de l'hôpital pour les échanger contre des prisonniers de guerre serbes. Mais ils avaient été enfermés dans un hangar à Ovcara, puis tués et leurs corps jetés dans des fosses communes.

Le procès s'était déroulé d'octobre 2005 à mars 2007 et l'appel a été examiné les 21 et 23 janvier 2009.
 

Première publication : 05/05/2009

COMMENTAIRE(S)