Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

  • Hong Kong : les manifetsants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

EUROPE

Le TPIY triple la peine d'un ancien officier serbe

Dernière modification : 05/05/2009

L'ex-officier serbe Sljivancanin a été condamné en 2007 à 5 ans de prison pour le massacre de réfugiés à l'hôpital de Vukokar, en Croatie, en 1991. Jugé en appel par le TPI pour l'ex-Yougoslavie, il vient d'écoper de 17 ans de prison.

AFP - Le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie a alourdi mardi en appel à 17 ans de détention la peine d'un ancien officier serbe condamné en 2007 à cinq ans pour le massacre de réfugiés de l'hôpital de Vukovar en Croatie en 1991.

"Dans la mesure où une peine de prison de cinq ans ne reflète pas comme il convient la gravité des crimes commis par Veselin Sljivancanin (...) la chambre d'appel annule la peine de cinq ans d'emprisonnement prononcée par la chambre de première instance (...) et inflige une peine de 17 ans d'emprisonnement", a déclaré le juge Theodor Meron.

Condamné pour mauvais traitements en première instance, Veselin Sljivancanin a été reconnu coupable en appel "d'avoir aidé ou encouragé à commettre le meurtre de 194 personnes" extraites de l'hôpital de Vukovar (est).

Son supérieur Mile Mrksic, également membre de l'armée fédérale yougoslave (JNA), a vu sa peine de 20 ans de prison confirmée en appel pour complicité de meurtre, et complicité de tortures et de crimes de guerre.

Selon les juges de première instance, il n'était cependant pas impliqué directement dans le massacre des personnes sorties sur ses ordres de l'hôpital, tuées par des paramilitaires et des forces d'autodéfense serbes.

Le procureur, qui avait requis la prison à vie, avait fait appel du jugement, ainsi que les avocats des deux accusés.

Après trois mois de siège ayant causé la mort de plus de 1.100 civils, Vukovar était tombé en novembre 1991. Des centaines de Croates et autres non Serbes s'étaient alors réfugiés dans l'hôpital de la ville, dans l'espoir d'en être évacués en présence d'observateurs de la Croix-Rouge et de l'Union européenne.

L'armée yougoslave avait emmené le 20 novembre au petit matin quelque 200 hommes de l'hôpital pour les échanger contre des prisonniers de guerre serbes. Mais ils avaient été enfermés dans un hangar à Ovcara, puis tués et leurs corps jetés dans des fosses communes.

Le procès s'était déroulé d'octobre 2005 à mars 2007 et l'appel a été examiné les 21 et 23 janvier 2009.
 

Première publication : 05/05/2009

COMMENTAIRE(S)