Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Début des exercices de l'Otan sur fond de tensions avec la Russie

Vidéo par Romain GOGUELIN

Dernière modification : 07/05/2009

L'Otan débute des exercices militaires en Géorgie dans un contexte très tendu avec la Russie. Alors qu'une affaire d'espionnage empoisonne les relations entre l'Alliance et Moscou, Tbilissi accuse son voisin russe de tentative de coup d'État.

AFP - Les Etats-Unis sont restés prudents mardi sur la mutinerie en Géorgie, apparentée par Tbilissi à une tentative de coup d'Etat téléguidée par la Russie, le Pentagone la qualifiant d'"incident isolé" tandis que le département d'Etat refusait de dénoncer Moscou.
   
"Cela semble être un incident relativement isolé qui a désormais pris fin", a relativisé un porte-parole du Pentagone, Bryan Whitman, au sujet de la mutinerie qui a éclaté mardi dans la base géorgienne de blindés de Moukhrovani, à quelque 30 km de la capitale.
   
Interrogé sur les accusations géorgiennes d'une possible implication de la Russie, le porte-parole du Pentagone a seulement répondu: "Je n'ai pas d'information à ce sujet".
   
Un porte-parole du département d'Etat, Robert Wood, s'est montré encore plus prudent: "Bien sûr, nous nous inquiétons de toute instabilité potentielle dans la région", a-t-il dit. "Mais je n'ai aucun moyen de dire qui était derrière tout ceci".
   
"Ce que je peux dire, c'est que nous sommes en contact étroit avec les autorités géorgiennes", a ajouté M. Wood au cours d'un point de presse. "Et nous appelons toutes les parties à respecter l'ordre constitutionnel et le processus démocratique en Géorgie".
   
Pressé de questions sur les accusations de Tbilissi à l'encontre de la Russie, le porte-parole a déclaré "ne pas être en mesure de tirer des conclusions".
   
Les autorités géorgiennes accusent la Russie d'avoir tenté d'organiser ce soulèvement militaire pour renverser les autorités géorgiennes et perturber des exercices de l'Otan prévus à partir de mercredi.
   
Selon un porte-parole du ministère géorgien de l'Intérieur, "le plan était coordonné par la Russie pour au minimum perturber les exercices militaires de l'Otan et au maximum organiser une rébellion militaire de grande ampleur en Géorgie".
   
Concernant la tenue ou non des exercices de l'Otan, le Pentagone a indiqué être "en train d'évaluer la situation", tout en précisant que l'épisode "ne change pas nos relations à long terme avec la Géorgie".
   
La Russie, qui a fermement rejeté les accusations géorgiennes mardi, exige l'annulation de ces exercices, arguant qu'ils enfreignent les principes du cessez-le-feu conclu après la guerre d'août 2008.
 

Première publication : 06/05/2009

COMMENTAIRE(S)