Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Economie

La BCE abaisse son taux directeur au niveau historique de 1 %

Dernière modification : 07/05/2009

La Banque centrale européenne (BCE) a baissé d'un quart de point son principal taux d'intérêt directeur pour le ramener au niveau inédit de 1 %. Il s'agit de sa septième baisse consécutive depuis le début de la crise financière.

AFP - La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi d'abaisser son principal taux d'intérêt directeur d'un quart de point au niveau inédit de 1%, a annoncé un porte-parole de l'institution, une mesure très largement anticipée par les marchés.
  
Il s'agit de la septième baisse depuis octobre, quand le taux de refinancement -baromètre du crédit dans la zone euro- plafonnait encore à 4,25%.
  
Le président de la BCE Jean-Claude Trichet doit tenir à partir de 12H30 GMT une conférence de presse pour expliquer en détail la décision du conseil des gouverneurs.
  
Il est surtout attendu sur l'annonce de mesures non conventionnelles pour aider l'économie. Le Français avait promis de révéler ce jeudi les plans du conseil à cet égard.
  
Les économistes doutent dans leur majorité qu'il annonce déjà des mesures d'achat d'obligations ou titres de créances, comme le font déjà la Réserve fédérale américaine ou la Banque d'Angleterre, qui vient de décider d'élargir de 50 milliards son programme de rachat d'actifs pour le porter à 125 milliards de livres Sterling.
  
Soucieuse de garantir avant tout les besoins en financement des banques, qui sont un vecteur essentiel pour l'approvisionnement de l'économie réelle en liquidités dans la zone euro, la BCE va sans doute élargir son arsenal d'appels d'offres en y ajoutant des opérations sur un an. Elle pourrait aussi élargir la liste des "collatéraux", ces garanties que les banques déposent à la BCE en échange de l'octroi de liquidités.
  
Le taux de la facilité de dépôt a été maintenu à 0,25%, a également annoncé le porte-parole, une décision là aussi attendue. Ce taux plancher a gagné en importance ces derniers mois, détrônant le taux de refinancement comme référence pour le niveau des taux interbancaires au jour le jour sur le marché monétaire.
  
Le taux de la facilité marginale est quant à lui abaissé de 50 points de base à 1,75%.

Première publication : 07/05/2009

COMMENTAIRE(S)