Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Culture

Un coït macabre fait scandale à Berlin

Dernière modification : 07/05/2009

Le "docteur la mort", l'anatomiste allemand Von Hagens, déclenche à nouveau le feu des critiques en exposant à Berlin des cadavres en train de faire l'amour. L'homme avait déjà été accusé en 2004 de participer à un trafic de corps en Chine.

AFP - Une exposition de cadavres copulants, dernière trouvaille de l'anatomiste allemand controversé Gunther von Hagens, s'est ouverte jeudi à Berlin sous le feu des critiques.

M. von Hagens, baptisé par la presse "docteur la mort", présente le coït de deux couples de cadavres humains, conservés grâce à la technique de "plastination" qui consiste à retirer la peau des corps, pour mettre à nu les muscles, tendons et nerfs; les tissus étant préservés en remplaçant l'eau et les graisses par de la silicone, de la résine époxy ou du polyester.

Selon M. von Hagens, il s'agit de "couples consentants", exposés à un public de plus de 16 ans, qui présentent l'acte sexuel "dans toute sa clarté".

Pour le député conservateur Michael Braun, porte-parole pour les affaires culturelles de la CDU d'Angela Merkel, l'exposition représente "le summun du mauvais goût".

"Je suis convaincu qu'il cherche simplement à briser les tabous pour se faire de l'argent", estime pour sa part Kai Wegner, un autre député CDU.

"Il ne s'agit pas de médecine ou de progrès scientifique. C'est du marketing pour sa faire de l'argent ni plus, ni moins," a-t-il ajouté.

M. von Hagens, qui traîne une réputation sulfureuse en Allemagne où il a été accusé en 2004 - sans que la justice puisse le prouver - d'avoir participé à un trafic de corps en Chine, a déjà organisé plusieurs expositions de corps "plastinés", y compris ceux d'embryons et de foetus à différents stades de leur développement.
 

Première publication : 07/05/2009

COMMENTAIRE(S)