Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

Culture

Un coït macabre fait scandale à Berlin

Dernière modification : 07/05/2009

Le "docteur la mort", l'anatomiste allemand Von Hagens, déclenche à nouveau le feu des critiques en exposant à Berlin des cadavres en train de faire l'amour. L'homme avait déjà été accusé en 2004 de participer à un trafic de corps en Chine.

AFP - Une exposition de cadavres copulants, dernière trouvaille de l'anatomiste allemand controversé Gunther von Hagens, s'est ouverte jeudi à Berlin sous le feu des critiques.

M. von Hagens, baptisé par la presse "docteur la mort", présente le coït de deux couples de cadavres humains, conservés grâce à la technique de "plastination" qui consiste à retirer la peau des corps, pour mettre à nu les muscles, tendons et nerfs; les tissus étant préservés en remplaçant l'eau et les graisses par de la silicone, de la résine époxy ou du polyester.

Selon M. von Hagens, il s'agit de "couples consentants", exposés à un public de plus de 16 ans, qui présentent l'acte sexuel "dans toute sa clarté".

Pour le député conservateur Michael Braun, porte-parole pour les affaires culturelles de la CDU d'Angela Merkel, l'exposition représente "le summun du mauvais goût".

"Je suis convaincu qu'il cherche simplement à briser les tabous pour se faire de l'argent", estime pour sa part Kai Wegner, un autre député CDU.

"Il ne s'agit pas de médecine ou de progrès scientifique. C'est du marketing pour sa faire de l'argent ni plus, ni moins," a-t-il ajouté.

M. von Hagens, qui traîne une réputation sulfureuse en Allemagne où il a été accusé en 2004 - sans que la justice puisse le prouver - d'avoir participé à un trafic de corps en Chine, a déjà organisé plusieurs expositions de corps "plastinés", y compris ceux d'embryons et de foetus à différents stades de leur développement.
 

Première publication : 07/05/2009

COMMENTAIRE(S)