Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

Economie

Le patron de Fiat dirigera le "nouveau" Chrysler

©

Dernière modification : 07/05/2009

Considéré comme l'artisan du redressement de Fiat, Sergio Marchionne (photo), prendra la direction de la firme américaine Chrysler - actuellement soumise à une procédure en dépôt de bilan - avec laquelle il vient de sceller une alliance.

AFP - Le patron de Fiat, Sergio Marchionne, prendra la tête du constructeur américain Chrysler, une fois que ce dernier sera sorti de la procédure de dépôt de bilan, a indiqué jeudi un porte-parole du groupe automobile italien à l'AFP.

"Marchionne sera le nouveau directeur général de Chrysler après la procédure" de dépôt de bilan, a déclaré ce porte-parole.

 Le PDG du constructeur américain, Robert Nardelli, avait annoncé la semaine dernière qu'il ne resterait à son poste que le temps de gérer la sortie de la procédure de faillite et qu'il devrait être remplacé par un dirigeant issu de Fiat.

Mi-avril, M. Marchionne avait déjà indiqué qu'il était "possible" qu'il dirige à la fois Fiat et Chrysler.

"Fondamentalement, c'est possible, mais le titre n'est pas important. Ce qui est important, c'est qu'ils m'écoutent" au sein de Chrysler, "il est possible que j'aie à partager mon temps entre la direction de Fiat et la direction de Chrysler", avait-il déclaré dans un entretien au quotidien canadien Globe and Mail.

Le conseil d'administration du "nouveau" Chrysler qui sera composé de six membres choisis par le gouvernement et de trois choisis par Fiat devra aussi nommer un président, qui selon la presse devrait être Américain.

Avec cette nouvelle charge, M. Marchionne suivra l'exemple de Carlos Ghosn, qui est en même temps à la tête des constructeurs automobiles Renault et Nissan.

M. Marchionne, qui est l'administrateur délégué (soit le patron opérationnel) de Fiat depuis 2004, est considéré comme l'artisan du redressement du groupe italien qui était au bord du gouffre à son arrivée.

Chrysler, qui a déposé son bilan la semaine dernière, a conclu une alliance avec Fiat, prévoyant une entrée de l'italien à son capital en échange de l'accès de l'américain à sa technologie, ce qui lui permettra de produire des véhicules plus petits et économes en carburant afin de relancer ses ventes.

Fiat disposera d'une part initiale de 20% avant de pouvoir monter à 35% et d'éventuellement prendre le contrôle du groupe à partir de 2013.

L'administration américaine s'est fixé pour objectif de sortir Chrysler du dépôt de bilan d'ici à la fin juin.

Fiat veut aussi s'emparer des activités européennes de l'américain General Motors, dont l'allemand Opel est le plus gros morceau, afin de donner naissance à l'un des plus grands groupes automobiles mondiaux.

Selon une source industrielle italienne, il s'intéresse aussi aux activités de GM en Amérique latine.
 

Première publication : 07/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)