Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy rend hommage aux combattants africains

Vidéo par Nadia CHARBIT

Dernière modification : 08/05/2009

À l'occasion de la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945 à Sainte-Maxime (Var), le chef de l'État français, Nicolas Sarkozy, a salué le "courage admirable" des troupes coloniales lors de la Seconde guerre mondiale.

AFP - Le président Nicolas Sarkozy a rendu "un hommage particulier" aux soldats de l'Armée d'Afrique qui débarquèrent aux côtés des Américains en Provence en août 1944, vendredi sur la plage de La Nartelle à Sainte-Maxime (Var) pour commémorer la Victoire du 8 mai 1945.
   
"Les troupes de débarquement sont américaines et françaises. Parmi elles, il y a les spahis, les tabors, les tirailleurs sénégalais. Je veux leur rendre un hommage particulier", a déclaré M. Sarkozy.
   
Parmi les "250.000 soldats français" engagés aux côtés des Américains, a rappelé M. Sarkozy, "les troupes coloniales montrent un courage admirable".
   
"Tout le temps qu'ils participeront à l'épopée de la 1ère Armée, ils se battront pour la France comme s'ils se battaient pour leur mère-patrie. Ils ne seront économes ni de leur peine, ni de leur sang. La France n'oubliera jamais leur sacrifice", a-t-il assuré.
   
Le débarquement de Provence le 15 août 1944 avait permis d'ouvrir un deuxième front en France après le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie.
   
De juin 1940 à mai 1945, 55.000 Algériens, Marocains, Tunisiens et combattants d'Afrique noire furent tués. 25.000 d'entre eux servaient dans les rangs de l'Armée d'Afrique.
   
Cette Armée compta 400.000 hommes dont 173.000 Africains, 168.000 Français d'Afrique du Nord, 35.000 Français de Corse et 20.000 évadés.
   
La France "n'oubliera pas les soldats américains tombés à leurs côtés sur ces plages. Elle n'oubliera pas les soldats alliés couchés sur la terre de Normandie", a ajouté M. Sarkozy qui commémorera le Débarquement de Normandie le 6 juin en présence du président américain Barack Obama.
   
Après une cérémonie militaire et un discours sur la plage de La Nartelle, M. Sarkozy s'est rendu sur le navire de projection et de commandement Mistral pour assister à une revue navale avec défilé aérien.
   

Première publication : 08/05/2009

COMMENTAIRE(S)