Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Afrique

Un Casque bleu tué par balle au Darfour

©

Dernière modification : 08/05/2009

Un soldat de la force internationale de maintien de la paix au Darfour a été abattu par un groupe d'hommes dans le sud de cette région soudanaise, à Nyala. C'est le quinzième Casque bleu à mourir dans des attaques depuis janvier 2008.

AFP - Un soldat membre de la force mixte de maintien de la paix ONU-Union africaine a été tué par balle par des hommes armés non identifiés à Nyala, au Darfour-Sud, a déclaré vendredi un porte-parole de cette force, la Minuad.
   
L'officier, dont le nom et la nationalité n'ont pas été précisés, a été tué devant chez lui jeudi soir, a précisé Kemal Saiki.
   
"Des hommes armés l'ont tué alors qu'il garait sa voiture", a déclaré M. Saiki, ajoutant que le véhicule avait été ensuite retrouvé abandonné à sept kilomètres de Nyala.
   
La Minuad constitue la plus importante mission de paix au monde en terme d'effectifs déployés. Elle compte actuellement 15.500 policiers et soldats sur un total de 26.000 prévus dans son mandat.
   
Il s'agit du 15e membre de la Minuad à décéder dans des attaques au Darfour depuis le début de la mission en janvier 2008 dans cette région ravagée par un conflit complexe à l'origine depuis 2003 de 300.000 morts selon l'ONU, mais de 10.000 seulement selon Khartoum.
   
Le chef de la Minuad Rodolphe Adada a condamné cette nouvelle attaque. "Les attaques contre les casques bleus sont considérées comme des crimes de guerre", a-t-il déclaré.
   
La région de Nyala avait été le théâtre de la précédente attaque contre la Minuad en mars.
   
Une patrouille de la Minuad avait alors été prise en embuscade par des hommes armés qui avaient tué un casque bleu.
   
La Minuad qui dispose de 65% des effectifs prévus par son mandat, plus d'un an après le début de son déploiement, doit surveiller la mise en oeuvre de l'accord de paix du Darfour entre Khartoum et la rébellion, mais seulement un des nombreux groupes rebelles du Darfour a signé ce texte, la faction Minni Minnawi de l'Armée de libération du Soudan (SLA).
   
Les véhicules de la Minuad, ainsi que les convois du Programme alimentaire mondial et les voitures des ONG sont souvent attaqués au Darfour par des bandits qui revendent les véhicules sur le marché noir.
   
Cette attaque survient au moment où le Soudan s'apprête à accueillir de nouvelles ONG au Darfour et étendre le mandat de celles sur le terrain pour combler le vide laissé par l'expulsion de 13 organisations internationales, selon des responsables soudanais.
   
Le Soudan "invite de nouvelles ONG internationales" au Darfour (ouest), a déclaré jeudi son ministre des Affaires humanitaires Haroun Lual, à l'issue d'une rencontre avec le chef des opérations humanitaires de l'ONU, John Holmes, et l'émissaire américain Scott Gration.
   
Khartoum "autorise l'ONU et les ONG à étendre leurs opérations actuelles", a ajouté le ministre soudanais, soulignant que la santé, l'hygiène publique et l'accès à l'eau potable étaient les priorités de l'aide humanitaire au Darfour.
   
Mais le Soudan refuse le retour des 13 organisations expulsées après le mandat d'arrêt émis en mars par la Cour pénale internationale (CPI) contre le président Omar el-Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour.
 

Première publication : 08/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)