Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

Afrique

Sous la menace de l'Armée de résistance du Seigneur

Vidéo par Marlène RABAUD , Arnaud ZAJTMAN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/05/2009

Arnaud Zajtman et Marlène Rabaud, correspondants FRANCE 24 en RD Congo, se sont rendus à la frontière ougandaise, dans le nord-est du pays, où les rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) tentent d'imposer leur loi.

Cette semaine, le magazine Humanitaire retourne en République démocratique du Congo (RDC). Plus précisément, dans le nord-est du pays, non loin de la frontière avec l'Ouganda et le Soudan, où l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) sème la terreur et la désolation.

 

Ces quelques milliers de rebelles ougandais, emmenés par le charismatique Joseph Kony, prétendent vouloir mettre en place un gouvernement basé sur les Dix commandements de la Bible. En dépit des efforts internationaux pour les obliger à se rendre, ils refusent de signer un accord de paix pourtant longuement négocié.

 

Depuis l'année dernière, plus de 150 000 civils ont fui les combats qui opposent les armées régulières ougandaises, soudanaises et congolaises aux insurgés.

 

Alors que 17 000 Casques bleus sont déployés en RDC, seules quelques centaines d'entre eux ont été envoyés dans cette région frontalière où la population ne dispose de plus aucune protection.

 

Nos correspondants Arnaud Zajtman et Marlène Rabaud sont allés à la rencontre de cette population terrorisée.

Première publication : 08/05/2009

COMMENTAIRE(S)