Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama envoyent 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le procès en appel de Roxana Saberi se déroulera dimanche

Dernière modification : 10/05/2009

La justice iranienne examinera l'appel de Roxana Saberi dès dimanche. La journaliste irano-américaine a été condamnée, au début du mois d'avril, à huit ans de prison pour espionnage au profit des États-Unis.

AFP - Le procès en appel de la journaliste irano-américaine Roxana Saberi, condamnée à huit ans de prison pour espionnage au profit des Etats-Unis, aura lieu dimanche, a déclaré samedi à l'AFP son avocat Abdolsamad Khoramshahi.
  
"Le procès en appel aura lieu dimanche à 09H00 (04H30 GMT)", a déclaré Me Khoramshahi.
  
"Nous nous attendons à ce que notre plaidoyer de 15 pages, qui a été remis au tribunal, soit pris en compte. J'espère qu'elle sera acquittée, je suis optimiste", a-t-il ajouté.
  
On ignorait dans l'immédiat quand le verdict serait rendu.
  
La journaliste, âgée de 32 ans, avait été arrêtée fin janvier à Téhéran où elle résidait depuis 2003. Elle a été condamnée début avril à huit ans de prison pour espionnage au profit des Etats-Unis.
  
Elle avait entamé une grève de la faim le 21 avril, ne s'alimentant plus qu'avec de l'eau sucrée.
  
Le 6 mai, son père Reza Saberi a annoncé qu'elle avait mis fin à sa grève de la faim.
  
M. Saberi a également indiqué qu'un "nouvel avocat, Saleh Nikbakht" avait été présenté au tribunal pour défendre sa fille, en même temps que Abdolsamad Khoramshahi.
  
Reza Saberi avait dit "espérer que le tribunal (d'appel) agisse avec justice".
  
Depuis sa condamnation, le président Barack Obama et les autorités américaines ont multiplié les appels à la libération de la journaliste, alors que sa détention coïncidait avec une offre de dialogue de Washington avec Téhéran.
  
Selon Reza Saberi, sa fille a été brièvement hospitalisée le 1er mai dernier après avoir cessé d'absorber de l'eau. Elle entendait ainsi protester contre le démenti du pouvoir judiciaire iranien qu'elle faisait une grève de la faim.
  
Née et élevée aux Etats-Unis, Roxana Saberi est iranienne par son père, devenu citoyen américain et japonaise par sa mère. Mais la République islamique ne reconnaît pas le principe de la double nationalité et la considère uniquement comme iranienne.
  
Elle collaborait à plusieurs médias étrangers depuis Téhéran jusqu'au retrait de sa carte de presse par les autorités en 2006.
  
Sa condamnation avait été dénoncée par la communauté internationale. M. Obama avait affirmé que Roxana Saberi "est une citoyenne américaine et je suis absolument certain qu'elle n'était impliquée dans aucune sorte d'activité d'espionnage".
  
Le président du Parlement européen Hans-Gert Pöttering a exigé sa libération "immédiate et sans conditions", tout en craignant "qu'elle ne serve de pion dans ces développements politiques" en allusion aux appels au dialogue de l'Occident à propos du programme nucléaire controversé iranien et à l'élection présidentielle iranienne de juin.

Première publication : 09/05/2009

COMMENTAIRE(S)