Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-Orient

Benoît XVI attendu en Israël et dans les Territoires palestiniens

Vidéo par AFP

Dernière modification : 13/05/2009

Benoît XVI entame une visite sous haute sécurité de cinq jours en Israël et dans les Territoires palestiniens. Quelque 30 000 policiers ont été mobilisés et des hélicoptères survoleront le pape en permanence dans tous ses déplacements.

Reuters - Le pape Benoît XVI entame lundi la partie la plus délicate de son voyage d'une semaine en Terre sainte avec une visite de cinq jours en Israël et dans les territoires palestiniens.

 
Depuis son arrivée vendredi en Jordanie, le chef de l'Eglise catholique a mis l'accent sur son désir de relations chaleureuses entre chrétiens et musulmans, mises à mal par son discours de Ratisbonne en 2006 lors duquel il avait laissé entendre que l'islam souffrait d'un caractère violent et irrationnel.

 

Pendant ces cinq jours en Israël et dans les territoires palestiniens, le souverain pontife, âgé de 82 ans, devrait aborder la question de la paix entre l'Etat juif et les Palestiniens et tenter de rapprocher les communautés catholique et juive dont les relations se sont tendues ces derniers temps avec l'affaire de l'évêque britannique négationniste. A cet égard, la visite du pape, lundi après-midi au monument de Yad Vashem à Jérusalem, érigé à la mémoire des victimes de l'Holocauste, est très attendue.

 

Depuis Vatican II et l'abandon par l'Eglise du concept de culpabilité collective des Juifs pour la mort du Christ, la question de la Shoah et la question de ce qu'a fait ou a manqué de faire l'Eglise pendant cette période est au coeur des relations entre catholiques et juifs.

 

Elles se sont très profondément détériorées après la levée par le pape en janvier de l'excommunication de quatre évêques traditionnalistes, dont celle du Britannique Richard Williamson qui a nié l'existence des chambres à gaz durant la Seconde Guerre mondiale.

 

Le Vatican s'est défendu en disant qu'il n'avait pas suffisamment pris connaissance du passé de l'évêque et, des deux côtés, on espère maintenant que le dossier sera définitivement clos avec la visite à Yad Vashem.

 

Rencontre avec Mahmoud Abbas

 

Lundi matin, après avoir fait ses adieux au roi Abdallah de Jordanie, Benoût XVI doit prendre l'avion pour Tel Aviv où il sera accueilli par le président Shimon Peres et le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

 

Durant ces cinq jours, le pape devrait redire que l'Eglise catholique entend faire tous les efforts possibles pour relancer un processus de paix israélo-palestinien dans l'impasse.

 

Entre ses visites dans les lieux liés à la vie de Jésus, le souverain pontife aura des discussions avec les membres de la classe politique israélienne, avec des responsables palestiniens et avec des représentants des religions juive et musulmane.

 

Le Vatican est favorable à la création de deux Etats pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

 

Depuis sa prise de fonctions le 31 mars, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n'a jamais abordé de manière spécifique la création d'un Etat palestinien en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, pourtant une priorité pour le monde arabe et pour les Etats-Unis.

 

Les paroles que pourra prononcer le pape à ce sujet auront un grand retentissement dans la région. Il doit notamment visiter un camp de réfugiés palestinien à Bethléem en Cisjordanie, lieu de naissance traditionnel de Jésus. A Bethléem, Benoît XVI rencontrera aussi le président palestinien Mahmoud Abbas.

 

Pendant le séjour papal, la police israélienne doit mener son opération de sécurité la plus importante depuis la visite de Jean Paul II en 2000. Quelque 30.000 policiers ont été réquisitionnés. Dans tous ses déplacements, Benoît XVI sera en permanence survolé par des hélicoptères.

Première publication : 11/05/2009

COMMENTAIRE(S)