Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ÉLÉMENT TERRE

Agriculture : faire face à l'élevage intensif

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Elections américaines : quels candidats pour 2016 ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : quels scénarios pour le second tour ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cendrillon : le conte de fée revient sur grand écran

En savoir plus

SUR LE NET

Les Mexicains réclament le retour à l'antenne d'une journaliste

En savoir plus

FACE À FACE

Départementales : vers une vie politique tripolaire ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Warren Buffett organise la fusion Kraft-Heinz

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crash du vol Germanwings : le deuil et le mystère

En savoir plus

DÉBAT

Crash de l'A320 : l'émoi et les interrogations (Partie 2)

En savoir plus

Asie - pacifique

La blogosphère se mobilise avant l'élection présidentielle iranienne

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/05/2009

Dans cette édition : la blogosphère se mobilise à l’approche de l’élection présidentielle en Iran ; et le Polaroid trouve un second souffle en ligne grâce à quelques internautes passionnés.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN IRAN

À un mois de l’élection présidentielle en Iran, seuls quelques candidats semblent pouvoir prétendre à la victoire finale. Un scrutin qui mobilise une grande partie de la blogosphère.

Sur Facebook, la candidature d’Hossein Mossavi, ancien Premier ministre pendant la guerre Iran-Irak, est ainsi soutenue par de nombreux internautes. Et plusieurs vidéos vantant les mérites de Mossavi et appelant à voter pour lui circulent également en ligne.


Autre personnalité qui crée le buzz sur la Toile : Mehdi Karoubi, candidat réformiste qui a perdu la présidentielle de 2005. Ces photomontages incitent les citoyens à élire celui qui se présente, selon son programme, pour le changement.


Enfin, l’actuel président et candidat à sa réélection, Mahmoud Ahmadinejad utilise lui aussi le Web pour faire campagne. Il diffuse de nombreuses vidéos en ligne pour rappeler les actions menées par son gouvernement lors de son premier mandat. Mais Ahmadinejad, au pouvoir depuis 2005, est également la cible de caricatures, comme ici.



NOSTALGIE DU POLAROID

Concurrencé par la photographie numérique, le Polaroid est aujourd'hui en voie d'extinction. Mais, grâce au Web, cette forme de photographie instantanée est en train de trouver un second souffle.

En effet, depuis que la firme a cessé de produire ses fameuses pellicules en juin 2008, de nombreux internautes se sont mobilisés pour faire revivre ce procédé qui a marqué l'histoire de la photographie.


Un appel entendu par ces anciens employés de Polaroid qui ont racheté leur usine d' Enschede, aux Pays-Bas. Sur le site de leur projet, ils expliquent ainsi qu'ils souhaitent relancer la production de films instantanés tout en la modernisant.


En attendant, les internautes qui restent très attachés à ce format peuvent se retrouver sur le site Polanoid.net, un réseau social où les passionnés peuvent exposer leurs œuvres.


Et pour les nostalgiques qui sont déjà passés au digital, une application à télécharger depuis le site leur permet de transformer leurs clichés numériques en imitation de tirage Polaroid.


PIG BROTHER

Pig brother est une émission de télé-réalité autrichienne diffusée exclusivement sur le Net. Elle met en vedette… des cochons. Les internautes sont invités à voter pour leur porcinet favori parmi les quatre en compétition, filmés 24 heures sur 24. Une initiative organisée à l’occasion du festival du lard d’Helfenberg, qui se déroulera au mois de juin prochain.


INTERNET ET ÉCOLOGIE

L’utilisation d’Internet présenterait une menace pour l’environnement. En effet, selon une récente étude de la firme McAfee, les spams, ou "pourriels", seraient à l’origine d’une consommation d’énergie de 33 milliards de kilowatts/heure, et dégageraient autant de CO2 que trois millions de voitures. L’empreinte écologique du Net aurait aujourd’hui dépassé celle du secteur aérien.

Première publication : 11/05/2009

COMMENTAIRE(S)