Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Sports

Ces sportifs qui dépassent les lignes

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 12/05/2009

Quel est le point commun entre Diego Maradona, Martina Hingis, Lawrence Dallaglio et Adrian Mutu ? Tous sont des sportifs de haut niveaux qui se sont brûlés les ailes à la cocaïne, mais tous n'ont pas eu le même destin.

Le "Mozart" du tennis français, Richard Gasquet, fait désormais parti du club peu convoité des sportifs associés aux stupéfiants, depuis qu'il a été contrôlé positif à la cocaïne lors du tournoi de Miami, en mars dernier. Même si l'ex-numéro un hexagonal arrive à faire la preuve de son innocence dans cette affaire, son nom restera désormais associé à la drogue.

Une rédemption est-elle possible pour les incorrigibles usagers de la plus célèbre des alcaloïdes ? Retour sur le cas de quelques champions qui ont laissé une trace dans l'histoire du sport. Si certains s'en sont sortis, d'autres pas...

Les revenants

Joueur vénéré par tout un peuple pour avoir remporté la Coupe du monde de football avec l'Argentine en 1986 et à nouveau hissé son équipe en finale en 1990, Diego Maradona est le sportif le plus emblématique du génie corrompu par la drogue. En 1991, alors qu'il joue à Naples, en Italie, "El Pibe de Oro" est contrôlé positif à la cocaïne. C'est le début de sa descente aux enfers.
   

Resté dépendant de la célèbre poudre blanche, Maradona est victime d'un malaise cardiaque à la suite d'une overdose en avril 2004, dont il ne réchappe que de justesse. Il entreprend alors une reconversion à la télévision argentine où il anime un show : "La Noche del 10" ("La nuit du numéro 10"). Depuis octobre 2008, Diego est retourné à ses premiers amours et dirige la sélection argentine avec un certain succès.


Jeune footballeur roumain prometteur, Adrian Mutu avait été renvoyé par le club de Chelsea en 2002 après avoir reconnu avoir pris "une substance récréative" pour "améliorer ses performances sexuelles". Une excuse qui n'était pas du goût de son employeur de l'époque, qui lui a demandé 17,2 millions d'euros de dédommagement. Mutu porte désormais les couleurs du club italien de la Fiorentina, dont il est le deuxième meilleur buteur.

En 1999, la presse anglaise a fait ses choux gras des déboires de Lawrence Dallaglio, le capitaine de la sélection anglaise de rugby. Pris en flagrant délit de consommation de cocaïne lors d'une tournée dans l'hémisphère Sud par le tabloïd "News of the World", le géant du club londonien des Wasps démissionne de son poste de capitaine. Mais il n'a jamais été condamné par la fédération anglaise et son nom reste aujourd'hui davantage associé à la victoire du XV de la Rose à la Coupe du monde de 2003 qu'à ses déboires liés aux stupéfiants.



Les victimes



Idole de toute une génération de cyclistes, Marco Pantani, vainqueur du Tour de France et du Giro en 1998, a été retrouvé mort dans un hôtel de Rimini, en Italie, foudroyé par une overdose de cocaïne, le 14 février 2004. Il était en pleine dépression depuis son exclusion du Tour d'Italie en 1999 pour dopage.










Un petit tour et puis s'en va. Ainsi se résume le retour de l'ex-numéro un mondiale, la Suissesse Martina Hingis, sur le circuit de tennis professionnel féminin en 2006. Son come-back retentissant après quatre années d'absence avait fait couler beaucoup d'encre. Mais ce fut de courte durée pour "Miss Swiss", qui annonçait lors d'une conférence de presse à Wimbledon en 2007, qu'elle prenait sa retraite après avoir été contrôlée positive à la cocaïne.  







Sa dernière victoire dans Paris-Roubaix, le  mois dernier, semble déjà très loin. Tom Boonen, le sprinter des Flandres, a été contrôlé positif à la cocaïne le même jour que Richard Gasquet. Récidiviste, le coureur belge avait déjà été contrôlé positif une première fois le 15 novembre 2007 à Bâle si l'on en croit la presse suisse. Comme ce test avait été effectué en dehors des périodes de course, Boonen n'avait pas été sanctionné. C'est donc son troisième faux pas et peut-être son dernier en tant que coureur. Il risque la prison ferme.

 

Première publication : 11/05/2009

COMMENTAIRE(S)