Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

Moyen-Orient

Benoît XVI en visite sur les lieux saints juifs et musulmans

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par Julien PEYRON

Dernière modification : 12/05/2009

Au deuxième jour de sa visite en Israël, Benoît XVI s'est rendu sur les lieux saints de l'islam et du judaïsme à Jérusalem. Le souverain pontife s'est notamment recueilli dans la mosquée du Dôme du Rocher et devant le mur des Lamentations.

Benoît XVI est devenu le premier pape à pénétrer à l’intérieur de la mosquée du Dôme du Rocher, dont la coupole dorée est l’un des symboles de la Ville sainte.


Après avoir ôté ses chaussures à l’entrée de l’édifice, comme le veut l'usage dans les lieux de prières musulmans, Benoît XVI a été accueilli par le grand mufti de Jérusalem, Mohammed Hussein. Dans une allocution sur l'esplanade des Mosquées, en présence du mufti, il a appelé à surmonter les conflits du passé et ouvrir la voie à un dialogue "sincère" entre les religions.


Le Saint Père s’est ensuite rendu devant le mur des Lamentations, le principal lieu de pèlerinage juif, situé en contrebas de l’esplanade. Après un entretien avec le rabbin de Jérusalem Schmouel Rabinovitch, le pape est allé glisser une prière entre deux pierres du mur sacré.

 

 
L’esplanade des Mosquées est l’un des "endroits les plus sensibles au monde", rappelle Marc de Chalvron, correspondant de FRANCE 24 à Jérusalem. Située sur cette esplanade, la mosquée d’Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, après La Mecque et Médine, fut érigée, selon les juifs, sur l'emplacement du temple de Salomon reconstruit par Hérode. Le mur des Lamentations est d’ailleurs un pan du mur d'enceinte de la mosquée.


"C’est dire si la zone est disputée et si elle a bien souvent contribué à attiser les tensions entre les communautés juive et musulmane", indique Marc de Chalvron. C’est d’ailleurs une visite sur l’esplanade des Mosquées en 2000 de l’ancien Premier ministre israélien d’Ariel Sharon qui avait sonné le début de la deuxième Intifada.


Benoît XVI s'est ensuite rendu au Cénacle, lieu de la dernière cène selon les écritures, où il a affirmé que la présence des chrétiens au Proche-Orient était "d’une importance capitale pour le bien de la société toute entière".


La veille, le pape avait visité le mémorial de Yad Vashem, dédié aux victimes de l'Holocauste et avait réaffirmé qu'il ne faudrait jamais oublier l'"horrible tragédie de la Shoah". Benoît XVI, qui a entamé son pèlerinage en Terre sainte le 8 mai en Jordanie, doit encore rester trois jours en Israël et en Cisjordanie.

Première publication : 12/05/2009

COMMENTAIRE(S)