Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Sports

Ferrari menace de se retirer des circuits en 2010

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Alexis MASCIARELLI , , correspondant de FRANCE 24 en Italie

Dernière modification : 13/05/2009

En désaccord avec le plafonnement des budgets des écuries de Formule 1 à 45 millions d'euros à partir du prochain championnat du monde, la Scuderia affirme qu'elle ne s'y inscrira pas si cette nouvelle règle n'est pas retirée.

La nouvelle ne manque pas d'inquiéter les amateurs de Formule 1. Dans un communiqué rendu public ce mardi, Ferrari indique qu'elle “n’entend pas inscrire de voitures au championnat de F1 la saison prochaine (…) si les règles ne changent pas”.

 

Les responsables de la Scuderia, qui s’opposent à une nouvelle réglementation qui prévoit d'imposer un plafond financier de 45 millions d’euros aux écuries de F1 à partir de 2010, entendent ainsi faire pression sur la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

 

En réduisant de la sorte le ticket d'entrée dans sa discipline, la FIA espère, de son côté, attirer de nouvelles équipes aux moyens limités en ces temps de crise. Les écuries disposeraient, en revanche, d’une plus grande liberté technique pour construire leurs voitures.

 

"Les mêmes règles pour toutes les équipes, la stabilité du réglement de la discipline, la poursuite des efforts de réduction des coûts et la bonne gouvernance de la Formule 1 restent les priorités de Ferrari pour les années à venir. Si ces principes indispensables ne sont pas respectés, et si les règles décidées pour 2010 ne sont pas changées, Ferrari n’entend pas inscrire ses voitures au championnat du monde l'an prochain”, poursuit le communiqué.

 

Un coup porté à la discipline

 

Ferrari est, sans conteste, la plus célèbre écurie de sport automobile. Elle compte des millions de supporters partout dans le monde. Elle a, en outre, participé à tous les championnats du monde de Formule 1 depuis leur création en 1950.

 

L'absence des célèbres voitures rouges sur les circuits serait donc un sérieux coup porté à la discipline. Le champion du monde sortant, Lewis Hamilton, qui ne court pourtant pas pour la marque, a ainsi déclaré qu’il ne "pouvait pas imaginer" la F1 sans Ferrari.

 

Mais le président de la FIA, Max Mosley, a récemment indiqué que son sport "pouvait vivre sans Ferrari", dont il doit rencontrer le président, Luca di Montezemolo, dans les prochains jours.

 

Si les déclarations faites par la Scuderia ont tout l'air d'un ultimatum, tout porte à croire cependant que c'est plutôt à de longues négociations auxquelles il faut s'attendre.

 

Première publication : 12/05/2009

COMMENTAIRE(S)