Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

En Allemagne, une baisse significative de la délinquance juvénile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La chanson française à fleur de peau

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "nouveaux visages" de la lutte contre les armes à feu aux États-Unis

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Lettonie : le gouverneur de la banque centrale arrêté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fourcade en or : "Quel pied !"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pete Souza, ancien photographe à la Maison Blanche : "Obama a beaucoup d'humour"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Arnaud Danjean : "Les Européens doivent assumer leur sécurité de façon plus autonome"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Défense et sécurité : le couple franco-allemand seul au front ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

SCIENCES

Ariane 5 lance ses deux téléscopes spatiaux avec succès

Vidéo par Julien FANCIULLI

Dernière modification : 14/05/2009

Herschel et Planck, les télescopes spatiaux de l'Agence spatiale européenne (ESA), ont été lancés, jeudi, de la base de Kourou, en Guyane, par la fusée Ariane 5. Leur mission : étudier des zones encore inexplorées de l'espace.

Reuters - Le lanceur européen Ariane 5 a décollé jeudi du Centre spatial de Kourou, en Guyane, pour mettre sur orbite Herschel et Planck, les télescopes spatiaux de l'Agence spatiale européenne (ESA).
 

Vingt-six minutes après le décollage, qui a eu lieu à 10H12 (13H12 GMT), Ariane 5, dans sa version la plus puissante, dite "ECA", doit mettre sur orbite le satellite d'observation scientifique Herschel, puis deux minutes et trente secondes plus tard, le satellite Planck, selon Arianespace.
 

Herschel et Planck sont équipés d'instruments d'observation sophistiqués, fonctionnant à des températures extrêmement basses, pour réaliser des observations destinées à mieux comprendre l'histoire de l'univers, selon l'ESA.
 



Ils seront placés en orbite autour du point de Lagrange L2, à environ 1,5 million de kilomètres de la terre, à l'abri des perturbations causées par le rayonnement du soleil, de la terre et de la lune, ajoute l'ESA.
 

Ce programme a mobilisé une centaine de partenaires industriels et de laboratoires, essentiellement en Europe et aux Etats-Unis. 
 

L'industriel européen Thales Alenia Space a construit les deux satellites, à la tête d'un consortium dans lequel la société européenne Astrium a fournit le télescope de Herschel, celui de Planck ayant été développé par l'ESA et le centre spatial danois. 
 

Le coût global de ce programme mené par l'Agence Spatiale Européenne s'élève à 1,8 milliards d'euros, dont plus de 1,1 milliards financés par l'ESA, et plus de 100 millions d`euros par l`agence spatiale américaine (NASA), selon l'ESA.
 

Première publication : 14/05/2009

COMMENTAIRE(S)