Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

  • Christophe de Margerie : disparition d’un patron Total

    En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Un présumé terroriste canadien abattu après avoir fauché deux militaires

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

EUROPE

Biden affirme le soutien "inébranlable" des États-Unis à la Géorgie

Dernière modification : 15/05/2009

Le vice-président américain Joe Biden a assuré le président géorgien Mikheïl Saakachvili du soutien "inébranlable" des États-Unis à à la souveraineté et l'intégrité territoriale de son pays, lors d'un entretien téléphonique.

AFP - Le vice-président américain Joe Biden a exprimé jeudi le soutien "inébranlable" des Etats-Unis à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Géorgie, lors d'un entretien téléphonique avec le président Mikheïl Saakachvili, a indiqué la Maison Blanche.
  
Rendant compte de cet entretien, le bureau de M. Biden n'a cependant fait état d'aucune expression explicite de soutien de la part du vice-président au gouvernement de M. Saakachvili, contrairement à ce qu'a rapporté la présidence géorgienne.
  
Selon un communiqué publié par cette dernière alors que M. Saakachvili est confronté depuis des semaines aux manifestations de l'opposition et aux appels à la démission, M. Biden a exprimé au cours de l'entretien "le ferme soutien américain au gouvernement légitime et démocratiquement élu de Géorgie, et à l'indépendance et à l'intégrité territoriale du pays".
  
Selon le compte-rendu de la Maison Blanche, le vice-président s'est contenté de saluer "la réponse mesurée apportée par le gouvernement géorgien aux manifestations actuellement organisées par l'opposition, et ses efforts pour engager le dialogue avec l'opposition parlementaire".
  
M. Biden a "encouragé le gouvernement à continuer à tendre la main", a dit son bureau.
  
M. Biden a aussi "souligné la nécessité que la Géorgie et la Russie fassent preuve de retenue et oeuvrent à la stabilité des régions séparatistes de Géorgie".
  
"Le vice-président a souligné le soutien inébranlable des Etats-Unis à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Géorgie", a dit son bureau.
  
L'opposition géorgienne organise depuis un mois des manifestations à Tbilissi pour obtenir la démission du président, qui a longtemps fait figure de protégé des Etats-Unis. Elle lui reproche sa conduite de la guerre d'août 2008 contre la Russie et son bilan démocratique.
  
La Géorgie a déclenché en août une offensive pour tenter de reprendre le contrôle du territoire séparatiste d'Ossétie du Sud, provoquant l'envoi massif de troupes russes en Géorgie. La Russie a ensuite reconnu l'indépendance unilatéralement proclamée de la petite république et celle d'un autre territoire sécessionniste, l'Abkhazie.
  
Cette guerre a ajouté aux crispations déjà vives depuis des mois entre Washington et Moscou.
  
Depuis lors cependant, la nouvelle administration américaine du président Barack Obama s'emploie à restaurer les liens avec le gouvernement russe.

Première publication : 15/05/2009

COMMENTAIRE(S)