Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Paris s'engage à verser 12 millions d'euros pour les réfugiés de Swat

©

Vidéo par Gwladys SAVERY

Dernière modification : 15/05/2009

Le président pakistanais Asif Ali Zardari a rencontré à l'Élysée son homologue français. Nicolas Sarkozy s'est engagé à davantage coopérer dans la lutte anti-terroriste et à verser 12 millions d'euros d'aide humanitaire.

AFP - Le président Nicolas Sarkozy a promis de débloquer 12 millions d'euros pour venir en aide aux déplacés qui fuient les combats entre l'armée et les talibans dans le nord-ouest du Pakistan, a déclaré vendredi son homologue pakistanais Asif Ali Zardari.

"Mon ami le président a été très gentil, très généreux, il nous a promis une aide financière pour venir en aide aux personnes déplacées (...) il nous a promis 12 millions d'euros pour commencer", a déclaré M. Zardari à la presse après un entretien de trois quarts d'heure avec le chef de l'Etat français.

"Nous nous sommes mis d'accord pour coopérer plus largement afin de renforcer le Pakistan et de soutenir l'effort de guerre en cours dans la région, ainsi que pour renforcer nos relations bilatérales", a également indiqué le chef de l'Etat pakistanais.

Lors de cette rencontre, Nicolas Sarkozy a réaffirmé "son appui à la démocratie au Pakistan", a pour sa part indiqué l'Elysée dans un communiqué.

Il a également "souligné l'impératif pour le Pakistan de poursuivre ses efforts contre l'extrémisme taliban ainsi que contre toutes les autres formations terroristes menaçant son territoire et ses voisins et à coopérer étroitement à cette fin avec les pays limitrophes du Pakistan", a-t-il ajouté.

Le président s'est enfin déclaré prêt à "approfondir sa coopération avec le Pakistan en matière de lutte anti-terroriste", a conclu la présidence, confirmant l'aide humanitaire de 12 millions d'euros.

Interrogé sur la situation dans le chef-lieu de Swat, au nord-ouest du Pakistan, où les combats font rage entre l'armée et les talibans, Asif Ali Zardari a répondu qu'il y avait "toujours des inquiétudes partout". "Mais nous avons du soutien et la confiance du monde, la démocratie finit toujours par l'emporter", a-t-il poursuivi.

A une question sur la durée de l'offensive engagée par son armée contre les talibans dans le nord-ouest de son pays, le président pakistanais a répondu qu'il s'agissait d'un "combat contre un état d'esprit" et que cette offensive "n'est pas limitée dans le temps".

Asif Ali Zardari fait étape vendredi à Paris dans le cadre d'une tournée destinée à rassurer les Occidentaux, qui s'inquiètent de la stabilité du Pakistan face à la poussée des extrémistes islamistes.

Après un séjour à Washington, où il a rencontré le président américain Barack Obama et son homologue afghan Hamid Karzai, Asif Ali Zardari s'est rendu à New York au siège de l'ONU puis à Londres, où il a notamment plaidé pour une aide internationale en faveur des dizaines de milliers de civils pakistanais pris au piège des combats.

Première publication : 15/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)