Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • Les civils visés par la reprise des bombardements à Gaza

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

FRANCE

Les syndicats de la SNCF appellent à une grève le 26 mai

Dernière modification : 15/05/2009

Les quatre syndicats de la SNCF vont déposer un préavis unitaire de grève pour le 26 mai, qui sera effectif le 25 mai à 20h jusqu'au 27 à 8h. Les huit centrales nationales ont prévu à cette date une journée d'action décentralisée.

AFP - Les quatre syndicats de la SNCF (CGT, CFDT, Sud-Rail, Unsa) vont déposer un préavis de grève pour le 26 mai, journée nationale d'action à l'appel des huit principales centrales syndicales françaises, a-t-on appris vendredi de sources syndicales.
  
Le préavis doit courir du lundi 25 mai à 20H00 au mercredi 27 mai à 8H00.
  
"Nous nous inscrivons dans le mouvement interprofessionnel mais avons aussi des exigences propres à la SNCF: l'avenir du fret, le caractère intégré de l'entreprise, une revalorisation des salaires et des retraites, un meilleur dialogue social", a déclaré le secrétaire général de la CGT-cheminots, Didier Le Reste, à l'AFP.
  
"Nous prévoyons d'appeler à la grève", a précisé Alain Cambi (Sud-Rail).
  
Les huit confédérations syndicales, auxquelles appartiennent les syndicats de la SNCF, ont décidé le 4 mai d'organiser le mardi 26 mai "une journée de mobilisation décentralisée dans les modalités diverses en fonction des réalités locales" et le samedi 13 juin "une grande journée de manifestations", afin de donner une suite à leur mobilisation unitaire du 1er mai et à leur précédentes journées des 29 janvier et 19 mars.
  
Selon M. Le Reste, "il faut redonner du souffle et de la dynamique au mouvement social interprofessionnel si l'on veut des décisions du gouvernement avant l'été sur les salaires notamment". "Il faut conforter le rapport de force et élargir le mouvement car les salariés de beaucoup d'entreprises où il y a une présence syndicale ne se sont pas engagés jusqu'alors", a-t-il dit.

Première publication : 15/05/2009

COMMENTAIRE(S)