Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : l'armée nigeriane en difficulté

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

  • La ville libanaise Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

Sports

Amélie Mauresmo s'incline en demi-finale

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 16/05/2009

À une semaine du début des internationaux de France de Roland Garros, la joueuse française a perdu en deux sets en demi-finale du tournoi de Madrid contre la Danoise Caroline Wozniacki, qui affrontera la Russe Dinara Safina en finale.

REUTERS - Amélie Mauresmo a échoué à rejoindre une 49e finale sur le circuit WTA en étant battue samedi en demi-finale du tournoi "Premier" de Madrid par la Danoise Caroline Wozniacki en deux sets 7-6 6-3.

Wozniacki visera le cinquième titre de sa carrière dimanche face à la gagnante du match la Russe Dinara Safina (n°1), qui a sorti la Suissesse Patty Schnyder 6-4 6-2. Elle deviendra lundi la première danoise à intégrer le top 10 mondial au prochain classement WTA.

Moins dynamique et moins en réussite que lors de ses rencontres précédentes, la Française, 21e mondiale, a gâché deux balles de set à 5-4 sur le service de son adversaire, tête de série numéro neuf.

Tenace, rarement débordée, Caroline Wozniacki a su saisir sa chance dans un tie-break remporté sept points à un.

Après avoir effacé une balle de 0-3, la Picarde est revenue dans le bagarre au deuxième set mais elle s'est souvent fait surprendre par la défense impeccable de la Danoise, victorieuse en une heure et 59 minutes de jeu.

"Ce fut un gros combat et ça s'est joué physiquement", a dit Mauresmo.

"Malheureusement, à cause de l'accumulation des matches, j'avais moins de gaz. C'était mon cinquième match en six jours et j'ai fait avec les moyens du bord", a-t-elle regretté.

Mauresmo critique l'organisation

"Je n'avais pas l'énergie nécessaire sur les premiers pas, d'où cette option de partir dans de longs rallyes.

"C'est clair que je rate le coche au premier set, je manque deux retours qui pèsent lourd. Car il y avait de la place. Caroline ne fait pas grand chose mais elle rate peu", a-t-elle ajouté.

Venue en Espagne sans trop de repères, Mauresmo en repart avec quelques certitudes sur son jeu sur terre battue.

"Ce fut une bonne semaine avec plein de bonnes choses. Il y a eu des bagarres, des remontées", a-t-elle dit.

"C'est de bon augure avant Roland-Garros. Là-bas, il y aura un jour de repos et ce sera appréciable. Je m'en suis aperçue après mon troisième tour face à Elena Dementieva. J'y vais dans l'optique de me faire plaisir."

Pour la première fois en demi-finale d'un grand tournoi sur terre battue depuis Berlin en 2006, Mauresmo a néanmoins regretté la programmation de ce tournoi mixte.

"Mettre les deux demi-finales dames dès 11h00, c'est un peu nous manquer de respect", a-t-elle souligné.

"Il n'y avait pas un rat dans le Central. Je sais que tout tourne autour de 'Rafa' Nadal mais il y avait moyen de nous faire jouer plus tard.

"On était le hors-d'oeuvre avant le grand show et ça fout les boules. Ils se disent le cinquième Grand Chelem? Il y a de la marge...", a-t-elle conclu.

Première publication : 16/05/2009

COMMENTAIRE(S)