Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

EUROPE

La police coupe court à une "gay pride" à Moscou

Vidéo par Marion GAUDIN

Dernière modification : 16/05/2009

À la veille de la Journée de l'homophobie et à quelques heures du déroulement de la finale du concours de l'Eurovision en Russie, des homosexuels russes ont tenté de manifester à Moscou. Ils ont été rapidement interpellés.

AFP - La police russe a interpellé samedi à Moscou une vingtaine de participants à une manifestation en faveur des droits des homosexuels, quelques heures avant la finale du concours de l'Eurovision, a constaté une journaliste de l'AFP.
   
Une quinzaine de manifestants ont crié "L'homophobie est une honte pour la Russie!" et "Droits égaux pour tous", lors de leur rassemblement non autorisé, avant d'être emmenés par la police anti-émeute.
   
Une demi-douzaine ont été interpellés un peu plus tard, alors qu'ils cherchaient à parler avec des journalistes, toujours selon le reporter de l'AFP sur place.
   
Nikolaï Alexeïev, fondateur du site internet GayRussia.ru et principal organisateur de la manifestation, programmée pour coïncider avec la finale de l'Eurovision, à la veille de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie dimanche, se trouvait parmi les manifestants interpellés.
   
La police s'est saisie également d'un homme habillé en robe de mariée et d'un militant gay américain.
   
Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie, qui se déroule dimanche, les défenseurs des homosexuels russes ont intensifié leurs activités à l'occasion du concours de la chanson de l'Eurovision, qui compte beaucoup de fans dans les milieux gay. C'est la première fois que la finale se déroule en Russie.
   
La "Gay Pride Slave" avait été organisée à proximité de l'Université d'Etat de Moscou en dépit de son interdiction par les autorités.
   
La municipalité de Moscou bannit régulièrement ce genre de manifestation et les militants qui y participent sont arrêtés et attaqués par des groupuscules nationalistes.
   
"Aujourd'hui, ils se battent non seulement pour la liberté des gays et des lesbiennes en Russie, mais aussi pour l'âme de la démocratie russe", a dit un militant américain, Andy Thayer, juste avant d'être interpellé.
   
"Si on dénie la démocratie aux lesbiennes et gays en Russie, alors les autres Russes doivent craindre pour leur liberté", a dit M. Thayer, l'un des fondateurs du Gay Liberation Network basé à Chicago.
   
L'homophobie est largement répandue en Russie. L'homosexualité y était considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999.
 

Première publication : 16/05/2009

COMMENTAIRE(S)