Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Reprise du dialogue entre le Fatah et le Hamas au Caire

©

Dernière modification : 16/05/2009

Les deux formations palestiniennes concurrentes ont repris leur dialogue de "réconciliation" entamé le 10 mars sous le patronage de l'Égypte, en vue de parvenir à un accord sur la formation d'un gouvernement d'entente.

AFP - Le mouvement palestinien Hamas a averti que la question de la reconnaissance d'Israël n'était pas négociable dans le cadre du dialogue interpalestinien renoué samedi au Caire avec son rival du Fatah.

L'un des principaux points d'achoppement de ce dialogue entamé le 10 mars par l'entremise de l'Egypte est le refus des islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza, de reconnaître l'Etat hébreu et plus largement les accords israélo-palestiniens passés.

"Nous sommes prêts à discuter avec le Fatah de toutes les options n'étant pas en contradiction avec nos objectifs nationaux et les droits de notre peuple", a déclaré à l'AFP le porte-parole du Hamas à Gaza, Fawzi Barhoum.

Concernant "la vision américaine qui insiste sur la reconnaissance de l'entité sioniste et les conditions du Quartette (...), ceci n'est pas ouvert à la discussion", a-t-il cependant dit.

Le Quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Union européenne, Russie, ONU) exige du Hamas qu'il renonce à la violence et reconnaisse Israël et l'ensemble des accords israélo-palestiniens.

Une cinquième session du dialogue interpalestinien, qui vise à la conclusion d'un accord sur un gouvernement d'union, a débuté au Caire entre les délégations du Fatah et du Hamas, sous la supervision d'Omar Souleimane, le chef des services de renseignements égyptiens.

La délégation du Hamas est emmenée par Mahmoud Zahar et celle du Fatah du président Mahmoud Abbas par Zakaria al-Agha.

Les deux formations sont en conflit ouvert depuis le coup de force du Hamas dans la bande de Gaza en juin 2007.

Un accord est vital pour reconstruire Gaza, dévastée par une offensive israélienne du 27 décembre au 18 janvier qui a coûté la vie à plus de 1.400 Palestiniens.

Ne traitant qu'avec l'Autorité palestinienne dirigée par M. Abbas, la communauté internationale exclut que l'aide à la reconstruction de Gaza passe par le Hamas tant que ce mouvement refuse de reconnaître Israël et de renoncer à la violence.
 

Première publication : 16/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)