Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

SCIENCES

"Wolfram Alpha", le moteur de recherche qui vous comprend

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 16/05/2009

Ce week-end, le scientifique anglais Stephen Wolfram met en ligne le premier moteur de recherche "intelligent", capable de comprendre le sens des requêtes qu'il reçoit. Une petite révolution...

Un moteur de recherche peut-il répondre de manière cohérente à une question complexe ? Le mathématicien Stephen Wolfram veut le croire et entend bien le prouver en mettant en ligne ce week-end "Wolfram Alpha", le premier moteur de recherche intelligent. Plus de 5 000 internautes l'espèrent aussi et suivent, en direct, depuis vendredi soir, sur justin.tv et Twitter, le lancement de ce concurrent à Google d’un nouveau genre, qui devrait être finalisé le 18 mai.
 

 

Le "buzz" a envahi le Web il y a près d’un mois, via une vidéo postée sur YouTube. Stephen Wolfram y présente son bébé devant un auditoire visiblement conquis. À la question "Quel est le taux de chômage en France ?", son moteur répond sous forme chiffrée, camembert et courbe de progression à l’appui. Wolfram Alpha comprend même la requête : "À quelle vitesse poussent les cheveux ?"


 

 

Près de 100 000 visionnages plus tard, des sites spécialisés comme Twine ou plus généralistes comme celui de la BBC évoque un projet "aussi important que Google". Le co-fondateur du célèbre moteur de recherche, Sergey Brin, admet suivre l’expérience de très près.
 

 

Saint Graal du Net
 

 

La recherche sémantique - dans laquelle le moteur comprend le sens des mots - est en effet l’un des Saint Graal du Net. Jusqu’à présent, toutes les tentatives en ce sens ont échoué. Alors l'outil de l’Anglais Stephen Wolfram réactive les rêves les plus fous des "geeks" de tout poil. Considéré comme un mathématicien de génie - il a obtenu son doctorat en physique des particules à 20 ans -, celui-ci est un inventeur hors pair. Il travaille sur son moteur de recherche depuis plus de cinq ans et assure avoir mis au point les "algorithmes les plus avancés à l’heure actuelle".
 

 

Si un tel outil met l'eau à la bouche, les premiers retours de ceux qui ont pu approcher "Wolfram Alpha" font craindre quelques déceptions. D'abord, il est impossible d’utiliser une autre langue que l’anglais. Ensuite, "Wolfram Alpha" se concentre actuellement uniquement sur des questions scientifiques et statistiques. Enfin, certaines données ne sont pas à jour.
 

 

Stephen Wolfram rétorque que son bébé apprend tous les jours. Les internautes ne peuvent qu’espérer que lui et ses collaborateurs seront des professeurs émérites.

Première publication : 16/05/2009

COMMENTAIRE(S)