Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Moyen-Orient

Pas d'accord entre Fatah et Hamas sur une force de sécurité commune

Dernière modification : 19/05/2009

Les formations palestiniennes du Fatah et du Hamas ont achevé, ce lundi, une série de négociations au Caire, sans parvenir à un accord sur des questions clés, comme la création d'une nouvelle force de sécurité dans la bande de Gaza.

AFP - Le Fatah et le Hamas ont achevé une nouvelle série de négociations au Caire lundi sans parvenir à un accord sur des questions-clés, comme la création d'une nouvelle force de sécurité dans la bande de Gaza, a indiqué à l'AFP un responsable du Fatah.
  
Des délégations du Fatah du président Mahmoud Abbas et du mouvement islamiste Hamas se trouvaient dans la capitale égyptienne pour une cinquième session du dialogue interpalestinien, visant à mettre fin aux divisions entre les deux factions, à couteaux tirés depuis que le Hamas a pris le contrôle de Gaza en juin 2007.
  
Le Fatah veut que les forces de sécurité du Hamas à Gaza soient remplacées par une force conjointe de 10.000 à 15.000 membres, chargée de tous les aspects de la sécurité dans le petit territoire, a indiqué à l'AFP un haut responsable du Fatah, Zakaria al-Agha.
  
Mais d'après lui, le Hamas souhaite maintenir ses propres forces sur le terrain et mettre sur pied une force conjointe d'environ 300 membres qui ne serait chargée que de superviser les frontières.
  
Le Hamas a démenti lundi être parvenu à un accord avec ses rivaux du Fatah sur la formation d'une force de sécurité commune à Gaza, affirmant qu'il n'accepterait un tel arrangement que s'il comprenait la Cisjordanie également.
  
La proposition égyptienne de créer une commission chargée de coordonner entre le Hamas à Gaza et le Fatah à Ramallah reste aussi problématique.
  
"Le Hamas veut que la commission coordonne entre les deux gouvernements", a affirmé M. Agha, en ajoutant que le Fatah avait rejeté l'idée de deux gouvernements.
  
"Il n'y a qu'un gouvernement et nous pensons que cette commission devrait coordonner entre ce gouvernement et le Hamas à Gaza ainsi qu'avec des ONG dans la bande" de Gaza, a-t-il dit.
  
Des délégations du Fatah et du Hamas devraient revenir en Egypte dans les semaines à venir pour reprendre les négociations. L'Egypte a proposé la date du 7 juillet pour la signature d'un accord, selon M. Agha.
  
Un tel accord est vital pour reconstruire Gaza, dévastée par une offensive israélienne du 27 décembre au 18 janvier, qui a coûté la vie à plus de 1.400 Palestiniens.
  
Ne traitant qu'avec l'Autorité palestinienne dirigée par M. Abbas, la communauté internationale exclut que l'aide à la reconstruction de Gaza passe par le Hamas tant que ce mouvement refuse de reconnaître Israël et de renoncer à la violence.

Première publication : 18/05/2009

COMMENTAIRE(S)