Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

Amériques

Bill Clinton pourrait être nommé émissaire de l'ONU pour Haïti

Dernière modification : 19/05/2009

L'ex-président américain Bill Clinton pourrait bientôt devenir émissaire des Nations unies en Haïti, selon une source onusienne. Une nomination qui permettrait d'attirer l'attention sur ce pays, le plus pauvre du continent américain.

AFP - L'ancien président américain Bill Clinton va être nommé émissaire des Nations unies pour Haïti, a indiqué lundi un responsable de l'ONU.

Ce responsable qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat, confirmant une information du quotidien Miami Herald, a indiqué que l'annonce officielle de cette nomination interviendrait mardi au siège de l'ONU à New York.

Il a indiqué qu'il s'agissait d'une création de poste pour Bill Clinton, qui tente d'attirer l'attention du monde sur Haïti, pays le plus pauvre du continent américain dévasté par plusieurs ouragans l'an dernier.

"C'est un honneur d'accepter l'offre du secrétaire général (de l'ONU) de devenir l'émissaire spécial pour Haïti", a dit M. Clinton dans un communiqué publié par le Miami Herald.

"Les catastrophes naturelles de l'an dernier ont emporté bien des vies mais le gouvernement et la population d'Haïti sont déterminés et ont la capacité de mieux reconstruire, pas seulement en réparant les dégâts mais en creusant les fondations d'un développement durable à long terme auquel ils ont depuis longtemps échappé", a-t-il dit.

En mars dernier, MM. Ban et Clinton s'étaient rendus ensemble en Haïti et avaient exhorté la communauté internationale à continuer à aider le pays dévasté.

En avril, les participants à une conférence des donateurs à Washington ont accepté de verser une aide de 324 millions de dollars pour la reconstruction d'Haïti.

 

Première publication : 19/05/2009

COMMENTAIRE(S)