Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Sports

L'Italien Di Luca conforte sa place de leader à l'issue de la 10e étape

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 19/05/2009

Grâce à sa victoire lors de la 10e étape du Tour d'Italie, l'Italien Danilo Di Luca a accru son avance sur le Russe Denis Menchov, qui est arrivé troisième au terme de la plus longue étape du Giro.

AFP - L'Italien Danilo Di Luca (LPR) a remporté la dixième étape du Tour d'Italie cycliste, mardi à Pinerolo, et a conforté son maillot rose de leader.
  
Di Luca est sorti dans le final pour précéder d'une dizaine de secondes un petit groupe réglé par l'Italien Franco Pellizotti.
  
Le Russe Denis Menchov a pris la troisième place devant l'Espagnol Carlos Sastre au terme des 262 kilomètres de cette étape, la plus longue du Giro.
  
L'Italien Ivan Basso et l'Américain Levi Leipheimer, ainsi que l'Australien Michael Rogers, ont franchi la ligne avec une trentaine de secondes de retard par rapport à Di Luca, qui a empoché de surcroît les 20 secondes de bonification.
  
Au classement général provisoire, l'Italien précède désormais Menchov de 1 min 20 sec et Rogers de 1 min 33 sec. Leipheimer compte 1 min 40 sec de retard sur le leader, Basso 2 min 03 sec.
  
Le Suédois Thomas Lövkvist, qui occupait la deuxième place du classement au départ de Cuneo, a lâché près de deux minutes dans ce final ébouriffant.
  
En revanche, l'Américain Lance Armstrong, légèrement décroché dans la dernière montée (Pramartino), est parvenu à terminer l'étape au sein du groupe Basso-Leipheimer.
  
Durant cette journée ensoleillée, l'Italien Stefano Garzelli a mené une longue échappée engagée dès la première ascension, le Mont-Cenis, vers la mi-course.
  
Garzelli est passé en tête également au sommet de Sestrière (Km 200), le point le plus haut atteint par l'épreuve cette année à plus de 2000 mètres d'altitude.
  
Le vainqueur du Giro 2000 a été rejoint à 25 kilomètres de l'arrivée par ses premiers poursuivants, l'Italien Giovanni Visconti et l'Ukrainien Andriy Grivko.
  
De nouveau seul en tête dans la montée de Pramartino, à moins de 11 kilomètres de la ligne, Garzelli est alors resté dans le groupe des favoris lancé à la poursuite de Pellizotti, qui avait pris les devants.
  
Di Luca a distancé Basso et Leipheimer dans cette descente puis a forcé l'allure dans la dernière côte, située à 3,5 kilomètres de l'arrivée pour se distancer ses compagnons (Pellizotti, Menchov, Sastre, Arroyo) et enlever son deuxième succès depuis le départ, après celui de San Martino di Castrozza (4e étape).
  
Agé de 33 ans, le coureur des Abruzzes a remporté sa 8e étape dans le Giro.
  
Mercredi, la 11e étape relie Turin à Arenzano, près de Gênes, où l'arrivée est jugée en bord de mer après la descente du Turchino.

Première publication : 19/05/2009

COMMENTAIRE(S)