Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États généraux de la bioéthique : le coup d'envoi est lancé

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les autorisations de coupe de bois suspendues après la tuerie en Casamance

En savoir plus

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Aux États-Unis, l'ardoise fiscale s’alourdit pour Apple

En savoir plus

FOCUS

Moyen-Orient : enquête sur le phénomène galopant des tempêtes de sable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

Asie - pacifique

Chute record du PIB en rythme annuel au 1er trimestre

Vidéo par Philip CROWTHER , Shirli SITBON

Dernière modification : 21/05/2009

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon a enregistré une baisse de 4 % au cours du premier trimestre 2009. Cette chute est le résultat de l'effondrement des exportations et de la nette diminution de la consommation intérieure.

AFP - Le produit intérieur brut (PIB) du Japon a baissé de 4,0% au cours des mois de janvier à mars 2009 par rapport aux trois précédents, soit une chute de 15,2% en rythme annuel, du jamais vu depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, a annoncé mercredi le gouvernement.

C'est aussi la première fois depuis 1945 que le Japon subit quatre trimestres d'affilée de contraction économique.

Le PIB du Japon a diminué de 3,5% durant l'année budgétaire d'avril 2008 à mars 2009, a ajouté le gouvernement.

L'année budgétaire est la période de référence au Japon.

La décroissance historique de début 2009 est plus sévère encore que celle enregistrée au premier trimestre 1974, en plein choc pétrolier (-13,1%).

Cette vertigineuse réduction d'activité au Japon provient d'un effondrement inédit des exportations, dû à la récession internationale, et d'une nette diminution de la consommation intérieure. Les deux moteurs de l'économie sont en panne.

Une vingtaine d'économistes interrogés par un institut du groupe de presse Nikkei pronostiquaient en moyenne une chute de 16% en rythme annuel au premier trimestre 2009.

Une agence para-gouvernementale tablait pour sa part sur une baisse de 12,8% en rythme annuel en janvier-mars, après un recul de 12,1% au quatrième trimestre 2008.

Après une telle décrue, les économistes espèrent cependant un rebond au deuxième trimestre 2009 et au cours des suivants.
 

Première publication : 20/05/2009

COMMENTAIRE(S)