Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Amériques

Exécution d'un homme condamné à mort au Texas

Dernière modification : 20/05/2009

Michael Riley, un Noir de 51 ans, avait été condamné à mort il y a plus de vingt ans pour le meurtre d'une jeune femme. Il a été exécuté mardi au Texas. Il s'agit de la quinzième exécution à mort dans cet État depuis le début 2009.

AFP - Michael Riley, un Noir de 51 ans condamné à mort il y a plus de vingt ans pour le meurtre d'une jeune femme de 23 ans, a été exécuté mardi soir au Texas (sud des Etats-Unis), ont annoncé les autorités pénitentiaires de l'Etat.
  
Le 1er février 1986 au matin, Michael Lynn Riley avait poignardé à mort Wynona Lynn Harris dans une épicerie où elle travaillait comme vendeuse à Quitman. La jeune femme avait reçu 31 coups de couteaux. Environ 1.000 dollars avaient été dérobés.
  
Michael Riley s'était ensuite rendu au bureau du shérif local et avait dit avoir des informations au sujet du meurtre, tout en niant sa présence sur les lieux.
  
Il avait quitté les bureaux du shérif libre, mais après avoir réuni des preuves sur sa présence ce matin là, les autorités l'avaient interrogé.
  
Il avait alors conduit les enquêteurs à des preuves matérielles du crime, dont une salopette tachée de sang contenant 970 dollars dans une poche.
  
M. Riley a alors avoué le meurtre et indiqué avoir pris un couteau de boucher et attendu que la jeune femme lui tourne le dos avant de la poignarder.
  
Il a été jugé coupable et condamné à mort à deux reprises. Son premier procès en 1986 avait été annulé en 1993 à la suite d'une erreur dans la sélection des jurés, mais il a été rejugé et de nouveau condamné en 1995.
  
En 2005, son exécution avait été repoussée en attendant les résultats d'une enquête pour déterminer s'il souffrait de retard mental.
  
Un test, réalisé lorsqu'il était adolescent lui attribuait un QI de 67, soit en dessous de la limite des 70 définissant le retard mental. Mais deux ans après, il a été jugé qu'il ne souffrait pas de retard, ouvrant la voie à son exécution.
  
Ses dernières paroles avant de recevoir l'injection létale mardi ont été pour ses proches et la famille de sa victime. "Je suis sincèrement désolé pour la peine que je vous ai causée. J'espère que vous pouvez me pardonner", a-t-il dit à la famille Harris.
  
Il s'agit de la 15e exécution depuis début 2009 au Texas, un Etat du sud des Etats-Unis qui détient tous les records en la matière, avec 438 exécutions depuis 1976.
  
Deux autres condamnés à mort ont été exécutés jeudi dans le sud des Etats-Unis, selon le Centre d'information américain sur la peine de mort (DPIC).
  
Dans l'Oklahoma, Donald Lee Gilson, un Blanc de 48 ans, a été condamné à mort en 1998 à la suite du décès du fils de 8 ans de sa compagne, elle-même condamnée à la prison à vie après avoir plaidé coupable du meurtre.
  
L'enfant, dont les restes avaient été retrouvés dans un congélateur, subissait des violences quotidiennes et avait succombé sous les coups en 1995. Même si il n'a pas été démontré que le garçon est mort en raison des coups portés par M. Gilson, ce dernier a été condamné à la peine capitale en vertu de la législation de l'Oklahoma qui autorise une condamnation à mort si une personne est complice de violences préméditées provoquant la mort.
  
Willie McNair, un Noir de 44 ans, a été exécuté le même jour dans l'Alabama pour le meurtre d'Ella Foy Riley, une veuve âgée qui avait fait appel à lui à plusieurs reprises pour des travaux de jardinage en 1990. Elle avait refusé de lui donner les 20 dollars qu'il réclamait.
  
Selon les autorités pénitentiaires, les six enfants de la victime ont assisté à son exécution.
 

Première publication : 20/05/2009

COMMENTAIRE(S)