Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, Ukraine, UE... le cap diplomatique de François Hollande

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au " Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Honduras : ces enfants qui fuient leur pays au péril de leurs vies

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Garrigues, historien et spécialiste d'histoire politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Birdman" en ouverture de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • Syrie : 43 casques bleus capturés par un groupe armé dans le Golan

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

  • Kiev assure que des troupes russes sont entrées sur son territoire

    En savoir plus

  • Netflix prépare "Marseille", un "House of Cards" aux accents provençaux

    En savoir plus

  • Cristiano Ronaldo, sacré meilleur joueur européen de l'année

    En savoir plus

  • L’OMS s’attend à plus de 20 000 cas d'Ebola en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Brad Pitt et Angelina Jolie se sont mariés dans leur château en France

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • La Française Clarisse Agbegnenou championne du monde de judo

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

Afrique

L'ONU pousse un "cri d'alarme" face aux exactions au Sud-Kivu

Vidéo par Sonia DRIDI

Dernière modification : 20/05/2009

L'ONU se dit scandalisée par les exactions attribuées à l'armée régulière tout comme aux rebelles dans la région du Sud-Kivu. L'organisation affirme que les viols, de plus en plus fréquents, sont utilisés comme "arme de guerre".

AFP - L'ONU a lancé mercredi un "cri d'alarme" sur la situation au Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), où la population est victime d'"exactions" et notamment de "viols" utilisés comme "arme de guerre" par les combattants de tout bord.

"C'est un cri d'alarme, nous sommes scandalisés par la situation au Sud-Kivu où l'on a constaté une recrudescence du harcèlement parmi la population civile, des personnes qui ont été tuées, des pillages et également des viols", a expliqué la porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) Elisabeth Byrs.

"Les viols reprennent de façon absolument dramatique... et sont utilisés comme arme de guerre", a-t-elle ajouté lors d'un point de presse à Genève, faisant état de 463 cas de viols enregistrés depuis le début de l'année. Cette tendance est "extrêmement grave", a-t-elle insisté.

Les exactions sont commises par toute personne qui "porte un uniforme", qu'elle appartienne aux Forces armées de la RDC (FARDC), l'armée régulière, ou aux rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), qui opèrent dans l'est congolais, a précisé la porte-parole.

"La situation d'insécurité est intolérable" et en particulier sur le territoire de Kalehe, le plus affecté, a poursuivi Mme Byrs racontant notamment que 1.128 maisons avaient été brûlées dans trois villages depuis mi-mars par les FDLR et "des personnes brûlées vives".

"Soixante-dix-sept personnes ont été tués avec des machettes, des couteaux et ont également été brûlées vives" dans la nuit du 10 à 11 mai, a-t-elle énuméré.

"Toute cette insécurité et cette violence entraînent des mouvements de population et restreignent notre accès humanitaire", a encore expliqué la porte-parole, soulignant que 120.000 personnes avaient fui la région depuis mars portant le total des déplacés à 450.000.

La région voisine du Nord-Kivu est également le théâtre d'exactions de la part de l'armée et des FDLR.

Après une opération conjointe inédite des armées rwandaise et congolaise menée contre les FDLR du 20 janvier à fin février dans le Nord-Kivu, les FARDC, appuyées par les Casques bleus, continuent d'y poursuivre la traque de ces rebelles.

Un groupe d'ONG a appelé lundi une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU, qui se trouvait en RDC, à une action "urgente" pour protéger les civils lors des opérations de l'armée congolaise et de l'ONU contre les rebelles hutu rwandais.

Human Rights Watch (HRW) a également demandé à cette délégation de "condamner vigoureusement les crimes de guerres commis par les soldats de l'armée congolaise".

Première publication : 20/05/2009

COMMENTAIRE(S)