Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Netanyahou se dit prêt à négocier avec Damas et les Palestiniens

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 21/05/2009

De retour d'une visite aux États-Unis, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a affirmé être "prêt à lancer immédiatement des négociations de paix avec les Palestiniens et la Syrie".

AFP - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi avoir fait part au président américain Barack Obama de sa volonté de "lancer immédiatement" des pourparlers de paix avec les Palestiniens et la Syrie.

 

   

"J'ai dit que j'étais prêt à lancer immédiatement des négociations de paix avec les Palestiniens et la Syrie" a déclaré M. Netanyahu aux journalistes à son retour de sa visite à Washington.
   
Mais il a réaffirmé que tout règlement de paix "devrait répondre aux besoins sécuritaires d'Israël".
   
Les pourparlers indirects de paix entre la Syrie et Israël ont été suspendus en décembre après l'offensive militaire israélienne à Gaza. Damas réclame qu'Israël se retire totalement du plateau du Golan conquis en 1967, ce que l'Etat hébreu refuse.
   
Le Premier ministre a estimé être parvenu à s'"entendre avec le président Obama sur des sujets importants", en dépit des divergences étalées au grand jour lors de leur entretien lundi.
   
Il a ainsi relevé que les Etats-Unis et Israël sont "tombés d'accord sur la nécessité d'étendre le processus de paix (avec les Palestiniens) aux Etats arabes".
   
De la sorte, selon M. Netanyahu, ces Etats "devront faire des concessions concrètes dès le début" des négociations.
   
En outre, les deux dirigeants sont "d'accord pour avoir une politique commune destinée à empêcher l'Iran d'acquérir une capacité nucléaire militaire", a-t-il dit.
   
"Le président Obama a signifié sans ambages que le dialogue (entre Washington et Téhéran) ne serait pas sans limite de temps" et il a reconnu "le droit d'Israël à l'autodéfense" face à l'Iran, a-t-il expliqué.
   
Lundi, le Premier ministre israélien avait résisté aux appels de M. Obama en faveur de la création d'un Etat palestinien et d'un gel de la colonisation en Cisjordanie, tout en disant pouvoir envisager un "arrangement" dans lequel Israéliens et Palestiniens vivraient côte-à-côte.

Première publication : 20/05/2009

COMMENTAIRE(S)