Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

SCIENCES

Microsoft lourdement condamné pour violation de brevet

Dernière modification : 21/05/2009

L'éditeur de logiciels Microsoft a été condamné par un jury populaire du Texas à verser 200 millions de dollars à un petit concurrent canadien qui l'accusait d'utiliser illégalement l'un de ses brevets dans le traitement de texte Word.

AFP - L'éditeur américain de logiciels Microsoft a été condamné par un jury populaire du Texas (sud des Etats-Unis) à verser 200 millions de dollars à un petit concurrent canadien qui l'accusait d'avoir violé l'un de ses brevets, a-t-on appris mercredi auprès des deux parties.

 

"Nous sommes très satisfaits" de la décision, a indiqué Karen Heater, présidente de la société i4i de Toronto, qui accusait le géant californien d'utiliser illégalement un ses brevets dans son traitement de texte Word.

 

"Le jury a entendu de nombreux témoignages, s'est vu présenter des preuves nombreuses et en a conclu, comme nous nous y attendions, que Microsoft a effectivement violé" nos brevets. "La processus a été long et difficile mais il nous a donné raison", a ajouté Mme Heater, interrogée par l'AFP.

 

Un porte-parole de Microsoft, David Bowermaster, a souligné que le groupe était "déçu par le verdict du jury" et qu'il comptait faire appel.

 

"Nous pensons que les preuves présentées montraient clairement qu'il n'y avait pas viol de brevet et que le brevet de i4i n'a pas de valeur légale", a-t-il dit. "L'octroi de dommages n'est pas justifié légalement et dabs les faits et nous allons donc demander à un tribunal d'annuler ce verdict".

 

Les dédommagements accordés par le jury de la Cour de district de Tyler portaient sur l'utilisation d'un brevet de i4i dans les programmes Word 2003 et Word 2007.

 

Le mois dernier, un jury fédéral avait condamné Microsoft à payer 388 millions de dollars à une autre compagnie, Uniloc, pour avoir utilisé illégalement une technologie anti-piratage.

 

Première publication : 21/05/2009

COMMENTAIRE(S)