Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'espoir suscité par Hillary Clinton chez les femmes aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pourquoi l'appli Telegram utilisée par les terroristes échappe toujours à la surveillance ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama : le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

Afrique

Pour la première fois, le Canada condamne un génocidaire

Vidéo par Pauline GODART

Dernière modification : 23/05/2009

Le Canada a prononcé vendredi sa première condamnation pour génocide, crime de guerre et crime contre l'humanité à l'encontre du Rwandais Désiré Munyaneza, accusé d'avoir participé au massacre perpétré dans son pays, en 1994.

AFP - Le Rwandais Désiré Munyaneza a été reconnu coupable vendredi à Montréal de génocide, de crime de guerre et de crime contre l'humanité pour sa participation au génocide de 1994 dans son pays, au terme du premier procès pour crime contre l'humanité au Canada.
  
Agé de 42 ans, Désiré Munyaneza a été reconnu coupable des sept chefs d'accusation retenus contre lui. Les attendus du juge André Denis de la Cour supérieure du Québec devaient être rendus publics un peu plus tard.
  
 M. Munyaneza encourt une peine de prison à perpétuité, mais son avocat avait déjà annoncé à l'avance qu'il ferait appel du jugement.
  
Il était accusé d'avoir participé au génocide, perpétré des viols et tué des civils dans la préfecture de Butare entre avril et juillet 1994, ainsi que d'avoir dirigé une des principales milices qui établissaient des barrages de la mort dans cette région du sud du Rwanda.
  
Le procès s'était ouvert en janvier 2007 et s'est déplacé en Afrique et en Europe pour entendre certains des 66 témoins présentés par la défense et la Couronne (ministère public).
  
Arrivé au Canada en 1997, M. Munyaneza avait été arrêté en 2005 à Toronto au terme d'une enquête de la police canadienne qui s'est échelonnée sur cinq ans.
  
Son procès avait valeur de test pour la justice canadienne, car il est la première personne poursuivie au Canada en vertu d'une loi fédérale de "compétence universelle" sur les crimes contre l'humanité, promulguée en octobre 2000.
  
 Le génocide de 1994 au Rwanda a fait quelque 800.000 morts, selon l'ONU, principalement parmi la minorité tutsi.

Première publication : 22/05/2009

COMMENTAIRE(S)