Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Sports

Cleveland égalise en finale de la Conférence Est

Dernière modification : 23/05/2009

Grâce à un panier à trois points miraculeusement inscrit par LeBron James (photo) à la dernière seconde, Cleveland revient à hauteur d'Orlando à l'issue du deuxième des sept matchs de la finale de la Conférence Est des play-offs NBA.

AFP - Cleveland est parvenu à égaliser à 1 à 1 face à Orlando en finale de Conférence Est des play-offs NBA en battant les Magic vendredi (96-95) grâce à un miracle signé LeBron James, auteur d'un invraisemblable tir à trois points en cloche avec une seconde à l'horloge.
  
Quand l'ailier des Magic Hedo Turkoglu a marqué à une seconde de la fin de la rencontre, la salle s'est subitement tue. Orlando menait alors 95-93 et était sur le point de prendre l'avantage 2 à 0 dans la série, avec presque un pied déjà en finale puisque les deux matches suivants se jouent en Floride.
  
Temps mort. Une seule seconde à jouer. Il fallait un miracle. Sur la remise en jeu de Mo Williams, "King" James s'est débarrassé du marquage de Turkoglu, s'est élevé et a déclenché, derrière la ligne des trois points, dans l'axe du panier. Sa balle en cloche a mis du temps à descendre. Puis ce fut l'explosion.
  
"On ne pouvait pas se permettre d'être menés 2 à 0, a expliqué James. C'est un super shoot, je savais qu'il était dedans. Il fallait que je réponde à Rashard Lewis (bourreau des Cavs au match N.1 avec un trois points à 14 secondes de la fin, ndlr)."
  
Les Cavaliers sont revenus de très loin, eux qui ont touché du doigt la défaite alors qu'ils menaient de 23 points en première mi-temps. Dans le match N.1, ils avaient d'ailleurs mené de 16 points avant de s'incliner.
  
James, auteur de 49 points au premier match, en pure perte, a inscrit 35 points, pris 4 rebonds et délivré 5 passes décisives. Le meneur Mo Williams s'est lui fendu de 19 points, 5 rebonds et 5 passes décisives mais le banc des Cavs n'a encore une fois pas été assez productif: 14 pts, 26 à celui d'Orlando.
  
Côté Magic, le pivot Dwight Howard a inscrit 10 points et pris 18 rebonds, alors que Rashard Lewis a marqué 23 points et Turkoglu 21.
  
Le Français Mickaël Piétrus, toujours remplaçant mais de plus en plus utilisé par Stan Van Gundy et de plus en plus à l'aise en play-offs, a marqué 10 points et effectué deux contres, dont un sur LeBron James qui a permis à Turkoglu d'aller marquer à trois points avec moins d'une minute à jouer.
  
Dans l'ensemble, l'ancien joueur des Golden State Warriors s'est distingué par son adresse (4 sur 5 aux tirs) et sa défense de fer sur James.
  
Le match N.3 a lieu dimanche à Orlando, où les Cavaliers se sont inclinés deux fois cette saison, dont une fois avec 29 points d'écart, début avril.

Première publication : 23/05/2009

COMMENTAIRE(S)