Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

Sports

Cleveland égalise en finale de la Conférence Est

Dernière modification : 23/05/2009

Grâce à un panier à trois points miraculeusement inscrit par LeBron James (photo) à la dernière seconde, Cleveland revient à hauteur d'Orlando à l'issue du deuxième des sept matchs de la finale de la Conférence Est des play-offs NBA.

AFP - Cleveland est parvenu à égaliser à 1 à 1 face à Orlando en finale de Conférence Est des play-offs NBA en battant les Magic vendredi (96-95) grâce à un miracle signé LeBron James, auteur d'un invraisemblable tir à trois points en cloche avec une seconde à l'horloge.
  
Quand l'ailier des Magic Hedo Turkoglu a marqué à une seconde de la fin de la rencontre, la salle s'est subitement tue. Orlando menait alors 95-93 et était sur le point de prendre l'avantage 2 à 0 dans la série, avec presque un pied déjà en finale puisque les deux matches suivants se jouent en Floride.
  
Temps mort. Une seule seconde à jouer. Il fallait un miracle. Sur la remise en jeu de Mo Williams, "King" James s'est débarrassé du marquage de Turkoglu, s'est élevé et a déclenché, derrière la ligne des trois points, dans l'axe du panier. Sa balle en cloche a mis du temps à descendre. Puis ce fut l'explosion.
  
"On ne pouvait pas se permettre d'être menés 2 à 0, a expliqué James. C'est un super shoot, je savais qu'il était dedans. Il fallait que je réponde à Rashard Lewis (bourreau des Cavs au match N.1 avec un trois points à 14 secondes de la fin, ndlr)."
  
Les Cavaliers sont revenus de très loin, eux qui ont touché du doigt la défaite alors qu'ils menaient de 23 points en première mi-temps. Dans le match N.1, ils avaient d'ailleurs mené de 16 points avant de s'incliner.
  
James, auteur de 49 points au premier match, en pure perte, a inscrit 35 points, pris 4 rebonds et délivré 5 passes décisives. Le meneur Mo Williams s'est lui fendu de 19 points, 5 rebonds et 5 passes décisives mais le banc des Cavs n'a encore une fois pas été assez productif: 14 pts, 26 à celui d'Orlando.
  
Côté Magic, le pivot Dwight Howard a inscrit 10 points et pris 18 rebonds, alors que Rashard Lewis a marqué 23 points et Turkoglu 21.
  
Le Français Mickaël Piétrus, toujours remplaçant mais de plus en plus utilisé par Stan Van Gundy et de plus en plus à l'aise en play-offs, a marqué 10 points et effectué deux contres, dont un sur LeBron James qui a permis à Turkoglu d'aller marquer à trois points avec moins d'une minute à jouer.
  
Dans l'ensemble, l'ancien joueur des Golden State Warriors s'est distingué par son adresse (4 sur 5 aux tirs) et sa défense de fer sur James.
  
Le match N.3 a lieu dimanche à Orlando, où les Cavaliers se sont inclinés deux fois cette saison, dont une fois avec 29 points d'écart, début avril.

Première publication : 23/05/2009

COMMENTAIRE(S)