Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Deux employés du Pentagone meurent dans la "zone verte"

©

Dernière modification : 23/05/2009

Deux civils travaillant pour le ministère américain de la Défense ont été tués, vendredi et samedi, dans la "zone verte", le quartier le plus sécurisé de Bagdad passé sous contrôle irakien le 1er janvier dernier.

AFP - Deux civils, dont au moins un Américain, travaillant pour le Pentagone ont été retrouvés morts dans la "zone verte", le secteur ultra-protégé de Bagdad qui accueille notamment l'ambassade des Etats-Unis, a indiqué samedi à l'AFP l'armée américaine.
   
Une personne travaillant pour le Département à la Défense a été tuée vendredi soir par une roquette tirée sur la "zone verte".
   
"Une roquette a touché la zone verte, au nord de l'ambassade américaine, vendredi soir. Un civil du Département à la Défense a été tué dans l'attaque", a déclaré à l'AFP le commandant Jose Lopez, un porte-parole du commandement militaire américain, soulignant qu'il ne pouvait pas confirmer que la victime était américaine.
   
Le Département américain à la Défense emploie aussi des étrangers.
   
Selon une source des services irakiens de sécurité, une roquette est également tombée samedi sur la zone verte. La source n'a pas indiqué s'il y avait eu des victimes.
   
Dans un autre incident, le corps d'un "civil américain travaillant pour le département à la Défense" a été retrouvé, également dans la zone verte, selon le commandement militaire américain qui n'a pas précisé s'il avait été assassiné et s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme.
   
Un civil travaillant pour la Défense peut tout aussi bien être un fonctionnaire du Pentagone travaillant avec les soldats américains ou à l'ambassade des Etats-Unis, ainsi qu'un membre d'une société privée de sécurité protégeant des responsables américains.
   
Une enquête est en cours, précise l'armée américaine.
   
Jusqu'à la fin 2008, les groupes insurgés sunnites et les milices chiites tiraient régulièrement des roquettes ou des obus de mortiers sur la zone verte.
   
Lors d'un attentat suicide le 24 novembre, cinq personnes avaient péri dans une entrée de la zone.
   
Depuis le 1er janvier, la Zone verte, qui concentre les administrations irakiennes et plusieurs ambassades occidentales, est passée sous le contrôle des Irakiens à la faveur de l'accord signé entre Washington et Bagdad sur le désengagement total des troupes américaines d'ici fin 2011.

Première publication : 23/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)