Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

Moyen-Orient

Deux employés du Pentagone meurent dans la "zone verte"

Dernière modification : 23/05/2009

Deux civils travaillant pour le ministère américain de la Défense ont été tués, vendredi et samedi, dans la "zone verte", le quartier le plus sécurisé de Bagdad passé sous contrôle irakien le 1er janvier dernier.

AFP - Deux civils, dont au moins un Américain, travaillant pour le Pentagone ont été retrouvés morts dans la "zone verte", le secteur ultra-protégé de Bagdad qui accueille notamment l'ambassade des Etats-Unis, a indiqué samedi à l'AFP l'armée américaine.
   
Une personne travaillant pour le Département à la Défense a été tuée vendredi soir par une roquette tirée sur la "zone verte".
   
"Une roquette a touché la zone verte, au nord de l'ambassade américaine, vendredi soir. Un civil du Département à la Défense a été tué dans l'attaque", a déclaré à l'AFP le commandant Jose Lopez, un porte-parole du commandement militaire américain, soulignant qu'il ne pouvait pas confirmer que la victime était américaine.
   
Le Département américain à la Défense emploie aussi des étrangers.
   
Selon une source des services irakiens de sécurité, une roquette est également tombée samedi sur la zone verte. La source n'a pas indiqué s'il y avait eu des victimes.
   
Dans un autre incident, le corps d'un "civil américain travaillant pour le département à la Défense" a été retrouvé, également dans la zone verte, selon le commandement militaire américain qui n'a pas précisé s'il avait été assassiné et s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme.
   
Un civil travaillant pour la Défense peut tout aussi bien être un fonctionnaire du Pentagone travaillant avec les soldats américains ou à l'ambassade des Etats-Unis, ainsi qu'un membre d'une société privée de sécurité protégeant des responsables américains.
   
Une enquête est en cours, précise l'armée américaine.
   
Jusqu'à la fin 2008, les groupes insurgés sunnites et les milices chiites tiraient régulièrement des roquettes ou des obus de mortiers sur la zone verte.
   
Lors d'un attentat suicide le 24 novembre, cinq personnes avaient péri dans une entrée de la zone.
   
Depuis le 1er janvier, la Zone verte, qui concentre les administrations irakiennes et plusieurs ambassades occidentales, est passée sous le contrôle des Irakiens à la faveur de l'accord signé entre Washington et Bagdad sur le désengagement total des troupes américaines d'ici fin 2011.

Première publication : 23/05/2009

COMMENTAIRE(S)