Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : début de l'exhumation de Sankara et 12 de ses compagnons d'armes tués en 1987

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les jihadistes consolident leurs positions en Irak et en Syrie

En savoir plus

Economie

GM emprunte quatre milliards de dollars en plus au Trésor américain

Dernière modification : 23/05/2009

Actuellement en grande difficulté, le géant automobile américain General Motors a emprunté quatre milliards de dollars supplémentaires au Trésor américain, portant à 19,4 milliards le total des prêts qu'il a reçu de l'État fédéral.

AFP - Le constructeur automobile General Motors a annoncé vendredi qu'il avait reçu 4 milliards de dollars supplémentaires du Trésor, pour maintenir un niveau de trésorerie adéquat, ce qui porte à 19,4 milliards les sommes reçues à ce jour de l'Etat américain.
  
Le numéro un américain de l'automobile a reconnu que cette somme était supérieure aux besoins évalués à la fin du mois dernier, lorsqu'il avait soumis à ses créanciers un plan de restructuration de sa dette obligataire.
  
Cette différence s'explique par la prise en compte plus rapide que prévu de certaines dépenses, a indiqué le groupe sans plus de précisions.
  
General Motors doit mettre en place avant la fin du mois un plan de restructuration convaincant sous peine d'avoir à déposer son bilan.
  
Mais les analystes estiment désormais que le passage sous administration judiciaire sera probablement l'option choisie, en notant que la restructuration du concurrent Chrysler, qui s'est résolu à cette option il y a quelques semaines, se déroule plus rapidement et mieux que prévu au départ.
  
Dans son communiqué, le groupe a remercié l'administration du président Barack Obama pour son soutien. "Nous allons continuer à travailler en contact étroit avec le groupe de travail présidentiel sur l'automobile pendant toute notre restructuration et nous allons continuer à évaluer ensemble nos besoins de trésorerie pendant cette période", a ajouté GM.

Première publication : 23/05/2009

COMMENTAIRE(S)