Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

Economie

GM emprunte quatre milliards de dollars en plus au Trésor américain

Dernière modification : 23/05/2009

Actuellement en grande difficulté, le géant automobile américain General Motors a emprunté quatre milliards de dollars supplémentaires au Trésor américain, portant à 19,4 milliards le total des prêts qu'il a reçu de l'État fédéral.

AFP - Le constructeur automobile General Motors a annoncé vendredi qu'il avait reçu 4 milliards de dollars supplémentaires du Trésor, pour maintenir un niveau de trésorerie adéquat, ce qui porte à 19,4 milliards les sommes reçues à ce jour de l'Etat américain.
  
Le numéro un américain de l'automobile a reconnu que cette somme était supérieure aux besoins évalués à la fin du mois dernier, lorsqu'il avait soumis à ses créanciers un plan de restructuration de sa dette obligataire.
  
Cette différence s'explique par la prise en compte plus rapide que prévu de certaines dépenses, a indiqué le groupe sans plus de précisions.
  
General Motors doit mettre en place avant la fin du mois un plan de restructuration convaincant sous peine d'avoir à déposer son bilan.
  
Mais les analystes estiment désormais que le passage sous administration judiciaire sera probablement l'option choisie, en notant que la restructuration du concurrent Chrysler, qui s'est résolu à cette option il y a quelques semaines, se déroule plus rapidement et mieux que prévu au départ.
  
Dans son communiqué, le groupe a remercié l'administration du président Barack Obama pour son soutien. "Nous allons continuer à travailler en contact étroit avec le groupe de travail présidentiel sur l'automobile pendant toute notre restructuration et nous allons continuer à évaluer ensemble nos besoins de trésorerie pendant cette période", a ajouté GM.

Première publication : 23/05/2009

COMMENTAIRE(S)