Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

FOCUS

Iran - Oman : avec les contrebandiers du détroit d'Ormuz

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

François Hollande maintient le cap malgré la claque électorale

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : Tsipras veut "un compromis honnête" avec les créanciers

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Jackson Pollock et le Moyen-Orient "

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales : un humour déplacé ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

Sports

Leicester en quête de son troisième titre de champion d'Europe

Dernière modification : 23/05/2009

Les Anglais de Leicester peuvent empocher leur troisième titre européen s'ils l'emportent contre les Irlandais du Leinster en finale de la Coupe d'Europe. Les seconds ont, en revanche, l'occasion de décrocher leur premier sacre européen.

AFP - Les Anglais de Leicester rejoindront Toulouse comme triple vainqueur de la Coupe d'Europe samedi à Edimbourg s'ils battent en finale les Irlandais du Leinster, qui ont l'occasion d'inscrire enfin leur nom au palmarès de l'épreuve.
  
Miraculés des demi-finales, où ils ont éliminé les Cardiff Blues au terme de tirs au but inédits dans une grande compétition internationale, les "Tigres" des Midlands ont déjà été sacrés en 2001 et 2002. Depuis, ils se sont inclinés en finale en 2007 contre les London Wasps.
  
"C'est le plus gros match de ma carrière, le plus important", relève le demi de mêlée de Leicester, Julien Dupuy.
  
Parmi les forces de Leicester, le Français, préféré à l'international anglais Harry Ellis, pointe "des avants étonnants", derrière lesquels son talent a éclos. Mais l'équipe qui vient de remporter un septième titre de champion d'Angleterre, ne se résume plus à un pack et laisse désormais s'exprimer ses lignes arrières où le talent ne manque pas avec l'expérimenté Geordan Murphy, le véloce Dan Hipkiss ou le puissant Alesana Tuilagi.
  

L'année O'Driscoll ?
  
"Il ne fait aucun doute dans mon esprit que nous allons gagner ce match", affirme Richard Cockerill qui, depuis le départ précipité du Sud-Africain Heyneke Meyer en janvier, a fait des débuts d'entraîneurs impressionnants.
  
Le doute est toutefois permis, même si le Leinster sera privé de son ouvreur Felipe Contepomi, gravement blessé contre le Munster en demi-finale le 2 mai. Ce jour-là, les "Dubliners", victorieux (25-6), ont montré qu'ils n'étaient plus les perdants magnifiques et si fragiles des saisons précédentes.
  
"On n'a pas été surpris par leur performance en demi-finale contre le Munster, mais c'est vrai qu'on a été surpris par leur homogénéité: ils ne les ont pas juste dominés vingt minutes, ils les ont tenus du début à la fin", admire le talonneur remplaçant de Leicester Benjamin Kayser.
  
Les Irlandais ont impressionné dans le combat avec une troisième ligne magnifique. Le N.8 Jamie Heaslip a réussi un Tournoi des Six nations de haut vol, tandis que Rocky Elsom a livré une performance à couper le souffle contre le Munster. Savoir qu'il pourra compter sur l'Australien (qui pourrait rentrer au pays la saison prochaine) est pour beaucoup dans la décontraction de l'entraîneur Michael Cheika: "Nous avons de nombreuses options et de nombreuses possibilités sur le banc."
  
Après l'Ulster (1999) et le Munster (2006 et 2008), le Leinster a les moyens d'inscrire son nom au palmarès. Cela ferait de Brian O'Driscoll l'homme de la saison: après avoir mené l'Irlande au Grand Chelem dans le Tournoi, le centre a largement participé au brillant parcours européen de sa province.

Première publication : 23/05/2009

COMMENTAIRE(S)