Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

FRANCE

Incarcéré pour corruption, le maire de Saint-Cyprien se suicide

Vidéo par FRANCE 3

Dernière modification : 25/05/2009

Maire de Saint-Cyprien, dans le sud de la France, Jacques Bouille s'est pendu à la prison de Perpignan, où il était incarcéré depuis le mois de décembre. Il était poursuivi pour prise illégale d'intérêt et corruption.

AFP - Le maire UMP de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), Jacques Bouille, incarcéré en décembre 2008 pour "prise illégale d'intérêts et corruption", s'est suicidé à la prison de Perpignan où il était en détention provisoire, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.
  
Jacques Bouille s'est pendu dans la nuit de samedi à dimanche dans sa cellule, où son corps sans vie a été retrouvé par les surveillants dimanche matin, précise-t-on de même source.
  
Le procureur de la République de Perpignan, Jean-Pierre Dreno, tiendra une conférence de presse à 16H00 à Perpignan sur les circonstances de ce suicide.
  
Maire depuis 1989 de Saint-Cyprien, cité balnéaire des Pyrénées-Orientales, M. Bouille avait été mis en examen en décembre dernier pour "blanchiment, corruption par personne exerçant un mandat électoral, trafic d'influence, prise illégale d'intérêts, détournement de biens publics, entrave à la manifestation de la vérité, subornation de témoins, faux et usage de faux", et placé en détention provisoire.
  
Jacques Bouille et une dizaine d'autres personnes, dont des responsables de la mairie, sont notamment poursuivies dans le cadre d'une enquête du SRPJ de Perpignan sur l'achat par la commune de statuettes, tableaux de maîtres et oeuvres d'art, en 2006 et 2007, dont certaines auraient disparu.
  
Parmi elles, figurent l'épouse du maire, Marie-Antoinette Bouille, ainsi qu'un adjoint, Marc Blasco, qui ont été mis en examen pour "complicité et recel" des délits pour lesquels Jacques Bouille était poursuivi.
  
Le directeur général des services de la mairie et directeur de l'office de tourisme, Francis Montor, a pour sa part été mis en examen début avril et placé en détention.
  
Il est poursuivi pour "complicité de détournement de biens publics" avec le maire dans l'affaire d'achat d'oeuvres d'art par la commune et pour "détournement de biens publics (...) complicité de corruption active et corruption passive, et prise illégale d'intérêts".

Première publication : 24/05/2009

COMMENTAIRE(S)