Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Culture

Lars von Trier reçoit un "anti-prix" du film "le plus misogyne"

Dernière modification : 24/05/2009

Le long métrage "Antichrist", de Lars von Trier (photo), s'est distingué sur la Croisette en recevant un "anti-prix" du jury œcuménique du Festival de Cannes. Il s'agit pour lui du "film le plus misogyne" jamais réalisé par le cinéaste danois.

AFP - Le jury oecuménique 2009 a décerné samedi à Cannes son prix au film "Looking for Eric" du Britannique Ken Loach, les jurés accordant par ailleurs "à titre individuel et solidaire un anti-prix", pour misogynie, au film de Lars von Trier "Antichrist".
  
Lors de la remise du prix, le président du jury, le cinéaste roumain Radu Mihaileanu, a affirmé dans une déclaration écrite sur un mode ironique, que les jurés avaient considéré de leur "devoir d'honorer le film le plus misogyne du +plus grand cinéaste du monde+", en référence à une déclaration elle-même ironique du cinéaste danois.
  

Lars von Trier "suggère finement que la femme doit être brûlée sur le bûcher pour sauver le monde et pour que l'homme puisse enfin se mettre debout", ajoutait la déclaration lue à l'AFP par M. Mihaileanu.
  
Le président du jury a ajouté que cet "anti-prix" avait été décerné "à titre individuel et solidaire par les six jurés", "en dehors du rôle stricto sensu du jury oecuménique".
  
Interrogé par l'AFP, le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux s'est insurgé contre ce qu'il considère être "une décision ridicule qui frise l'appel à la censure, scandaleuse de la part d'un jury oecuménique présidé qui plus est par un cinéaste".
  
Le film primé de manière officielle, "Looking for Eric", a quant à lui reçu le prix "pour sa grande qualité artistique et son approche humoristique, optimiste et humaniste de la société contemporaine en pleine crise", selon le jury.
  
Une mention spéciale a été accordée au film de l'Autrichien Michael Haneke, "Le ruban blanc", qui nous "incite à la plus grande vigilance devant les symptômes de notre violence personnelle, qui creuse aussi le lit de la violence sociale et politique", selon un communiqué.
  
Composé de six personnes (journalistes, critiques, etc) membres des Eglises chrétiennes et issus de cultures et de pays différents, le jury oecuménique, qui fête ses 35 ans, distingue des oeuvres "aux qualités humaines qui touchent à la dimension spirituelle de l'existence".

Première publication : 24/05/2009

COMMENTAIRE(S)