Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Des compagnies américaines et européennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Australien Mick Rogers vainqueur dans les Pyrénées, Pinot sur le podium

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

Moyen-Orient

Lieberman écarte tout retour aux frontières de 1967

Vidéo par Damien COQUET

Dernière modification : 25/05/2009

Le ministre israélien des Affaires étrangères a ouvertement refusé un retour de l'État hébreu dans ses frontières de1967 alors que Washington fait monter la pression pour que le pays démantèle ses "colonies sauvages" en Cisjordanie.

AFP - Le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman, a écarté dimanche le retour d'Israël sur ses frontières d'avant la guerre israélo-arabe de juin 1967.
  
"Aujourd'hui, un retour aux frontières de 1967, comme on nous presse de le faire, ne mettrait pas fin au conflit (avec les Palestiniens) et ne garantirait ni la paix, ni la sécurité", a déclaré M. Lieberman aux journalistes avant la séance hebdomadaire du cabinet israélien à Jérusalem.
  
"Cela reviendrait simplement à déplacer le conflit à l'intérieur des frontières de 1967", a-t-il ajouté.
  
Lors de la guerre de juin 1967, Israël avait occupé Jérusalem-est et la Cisjordanie, le plateau syrien du Golan, la bande de Gaza et le Sinaï égyptien. L'Etat hébreu s'est retiré du Sinaï en 1982 et de la bande de Gaza en 2005.
  
M. Lieberman a tenu ces propos alors que le gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu, confronté aux pressions internationales sur le gel de la colonisation israélienne dans les Territoires occupés, doit examiner dimanche le dossier des colonies sauvages en Cisjordanie.
  
Le président américain Barack Obama a réclamé lundi l'arrêt de la colonisation, en présence de M. Netanyahu, à l'occasion de la première rencontre entre les deux hommes depuis leur arrivée au pouvoir.
  
Interrogé à ce sujet, M. Lieberman a déclaré: "s'il faut démanteler ces colonies (sauvages), cela doit se faire dans le cadre bien ordonné d'un plan global".
  
"Il conviendrait peut-être de reconsidérer la Feuille de route dans toutes les étapes qu'elle prévoit et s'il est, dans ce contexte, nécessaire de démanteler les colonies sauvages, alors nous le ferons", a-t-il ajouté.
  
La Feuille de route est un plan de paix lancé en 2003 par le Quartette (Etats-Unis, UE, Russie, ONU) et qui a été accepté par Israël. Il prévoit l'avènement d'un Etat palestinien par étapes, notamment la fin des violences et le gel de la colonisation juive.
  
La question des colonies sauvages divise le gouvernement israélien. Le ministre travailliste de la Défense Ehud Barak a averti mercredi qu'il "comptait faire respecter la loi et évacuer rapidement les points de colonisation non-autorisés".
  
Le vice-ministre de la Défense Matan Vilnaï, également travailliste, a abondé dans son sens dimanche, mais leur collègue de l'Intérieur et chef du parti Shass orthodoxe sépharade, Eli Yishaï, a prévenu qu'"il ne faut pas démanteler les colonies sauvages (...) Si on veut appliquer la loi, alors cela concerne aussi les Arabes qui construisent illégalement".
  
De leur côté, les colons maintiennent la pression. L'une de leurs dirigeantes, Daniela Weiss, a enjoint les membres du Likoud de M. Netanyahu, "à sortir de la torpeur en exigeant que la construction reprenne en Judée-Samarie (Cisjordanie) et dans la bande de Gaza".
  
Les colonies sauvages ont été créées sans le feu vert des autorités israéliennes, mais aux yeux de la communauté internationale toutes les implantations israéliennes dans les territoires occupés sont illégales.
  
Israël s'est engagé auprès des Etats-Unis à démanteler celles créées après mars 2001, soit au moins 24.
  
Selon le mouvement israélien anti-colonisation la Paix Maintenant, plus de 100 colonies créés illégalement en Cisjordanie ont par ailleurs finalement reçu l'aval des et le soutien matériel des autorités.

Première publication : 24/05/2009

COMMENTAIRE(S)