Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Moyen-Orient

Beyrouth accueille avec prudence les révélations du "Spiegel"

©

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 03/06/2009

L'article du "Spiegel" affirmant que le TSL suspecte le Hezbollah d'avoir planifié l'attentat contre Rafic Hariri aurait dû faire l'effet d'une bombe. Il n'en fut rien. Les médias du groupe Hariri ont même ignoré l'information.

La publication d’un article sur le site Web de l’hebdomadaire allemand "Der Spiegel", impliquant le Hezbollah dans l'assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri a interloqué le pays du Cèdre. Ces informations sensationnelles qualifiées d’"affabulations" par le parti chiite, sont destinées, selon lui, à perturber la "campagne électorale" à deux semaines des législatives du 7 juin. Le chef du gouvernement libanais avait perdu la vie dans un attentat au camion piégé, le 14 février 2005. La Syrie voisine avait été immédiatement pointée du doigt par la famille et les partisans du défunt.

 

Silence radio

 

L’article, très détaillé, basé sur des informations obtenues de sources proches du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) et "vérifiées par la consultation de documents internes", aurait dû faire l’effet d’une bombe. Pourtant, la prudence et le silence du camp Hariri, qui n’a pas réagi à ces informations, sont assourdissants. Les révélations du magazine allemand n’ont même pas été relayées par les médias du groupe Hariri, ni par le quotidien "Al-Moustaqbal" ni par la télévision Future TV.

 

Seul Walid Joumblatt, qui a toujours accusé la Syrie d’être le commanditaire de l’attentat, a réagi, dimanche, au cours d’un meeting en présence de son allié politique, Saad Hariri. Le leader druze a demandé aux Libanais de "faire attention aux rumeurs et aux fuites de presse, car elles peuvent nuire à l'action de la justice et provoquer la discorde et la sédition".

 

Syrie et Hezbollah, la double piste

 

Fréderic Encel, directeur de recherche à l'Institut français de géopolitique et spécialiste du Proche-Orient, estime pourtant que les révélations du "Spiegel" sont plausibles. "Rafic Hariri, le sunnite, représentait une double concurrence, sociale et politique, pour le Hezbollah chiite. Ses proches, qui jouent la carte du droit international, veulent éviter à tout prix de donner l’impression d’instrumentaliser le tribunal, d’où leur silence", déclare-t-il à FRANCE 24.

 

"Je pense que les Hariri privilégient depuis bien longtemps la thèse de la double piste, celle du Hezbollah et de Damas, qui, à l’époque de l’occupation syrienne, travaillaient de concert. Et comme par hasard, ce sont ces deux mêmes protagonistes qui s’étaient farouchement opposés à la création du Tribunal spécial pour le Liban", affirme Fréderic Encel.

 

Interrogé après la publication de cette information, le bureau du procureur du TSL, le Canadien Daniel Bellemare, a déclaré qu'il "ne commentait pas les questions liées aux aspects techniques de l'enquête".

 

Première publication : 25/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)