Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Moyen-Orient

Nasrallah accuse Israël d'être derrière l'article du "Spiegel"

Vidéo par Jonathan WALSH

Dernière modification : 26/05/2009

Le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, assure qu'Israël est à l'origine de l'article du "Spiegel". Le magazine allemand affirme que le TSL suspecte le parti chiite d'être impliqué dans l'attentat contre l'ex-Premier ministre Rafic Hariri.

AFP - Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a qualifié lundi de de "très très, très dangereux" l'article de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel impliquant son mouvement dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, et y a vu la main d'Israël.

"L'article de Der Spiegel est très, très, très dangereux. Il ne s'agit pas d'une simple information de presse que nous n'allons pas commenter", a déclaré le chef du mouvement chiite libanais devant des milliers de partisans rassemblés dans la banlieue sud de Beyrouth à l'occasion du 9ème anniversaire du retrait israélien du sud du Liban après 22 ans d'occupation.

Selon Der Spiegel, la commission d'enquête internationale chargée de faire la lumière sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005 s'orienterait désormais vers une piste menant au Hezbollah.

"Israël a d'ores et déjà accusé (le Hezbollah) et prévenu que si la communauté internationale n'agissait pas contre le Hezbollah, c'est lui qui se chargerait de punir le Hezbollah et son chef", a affirmé M. Nasrallah.

Le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman, a appelé dimanche la communauté internationale à lancer un mandat d'arrêt international contre le chef du Hezbollah après la publication de l'article.

"Il s'agit d'une accusation israélienne à l'encontre du Hezbollah, et nous allons traiter ces accusations comme telles", a-t-il prévenu, sans donner plus d'explications.

Rafic Hariri, Premier ministre sous la tutelle syrienne devenu opposant à l'hégémonie de Damas au Liban, a été tué avec 22 autres personnes dans un attentat à Beyrouth le 14 février 2005.
 

Première publication : 25/05/2009

COMMENTAIRE(S)