Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

FRANCE

Arrestation d'une centaine de pédophiles présumés

Dernière modification : 27/05/2009

Après quatre ans d'enquête, les gendarmes ont interpellé 90 personnes en France, soupçonnées d'avoir échangé des photos et vidéos à caractère pédophile sur Internet. Les gendarmes cherchent encore à savoir d'où viennent les images.

AFP - La gendarmerie a annoncé mardi avoir procédé à un vaste coup de filet anti-pédophile en France, aboutissant à l'interpellation de 90 personnes soupçonnées d'échanges d'images pédo-pornographiques à partir de forums de discussions sur internet.
   
L'opération, baptisée Nemesis, a mobilisé 300 gendarmes à partir de 06H00 sur l'ensemble du territoire national. Elle est l'aboutissement d'une enquête menée depuis l'identification en décembre 2004 d'un jeune homme responsable d'un site internet pédophile, basé près de Beauvais (Oise).
   
Des investigations ont permis de déterminer qu'il était "à la tête d'un vaste réseau d'échanges d'images à caractère pédo-pornographique, mettant en scène des mineurs", selon un communiqué de la gendarmerie.
   
Agé de 18 ans au moment de son arrestation et de sa mise en examen en 2005, il était mineur au moment des faits, a dit à l'AFP le lieutenant Bruno Leneutre, officier de communication de la Région de gendarmerie de Picardie.
   
Des enquêteurs spécialisés dans les nouvelles technologies ont analysé le trafic de son site internet et les adresses électroniques avec lesquelles il échangeait des fichiers, permettant d'établir une liste de suspects, a-t-il expliqué.
   
"Quatre ans d'enquête, cela peut paraître long. Mais il faut beaucoup de travail pour tisser une toile correcte et finaliser les interpellations. C'est complexe. On a affaire à des informaticiens performants qui ont l'habitude d'user de subterfuges pour ne pas être identifiés", a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Robert Bouche, commandant de la section de recherches à Amiens, qui a mené les investigations.
   
Une information judiciaire a été ouverte auprès du tribunal de grande instance de Beauvais pour "diffusion en bande organisée de l'image d'un mineur présentant un caractère pornographique, apologie de crime ou délit par parole, écrit, image ou moyen de communication par voie électronique, détention de l'image d'un mineur présentant un caractère pornographique".
   
Depuis mardi matin, 90 personnes ont été interpellées "sur tout le territoire national" et placées en garde à vue, alors que des perquisitions ont été effectuées, notamment sur les ordinateurs, a dit la gendarmerie.
   
Les personnes soupçonnées auraient échangé "des images et vidéos représentant des mineurs, parfois de très jeunes enfants (moins d'un an), dans des scènes à caractère pornographique", a-t-on précisé de même source. Selon les qualifications retenues pour les faits, elles encourent de 2 à 10 ans de prison.
   
"On cherche bien sûr à identifier la provenance des images saisies, pour remonter si possible jusqu'aux auteurs", a souligné le lieutenant Leneutre. "Si l'origine des images est à l'étranger, ce sera dénoncé aux pays concernés", a-t-il ajouté.

Première publication : 26/05/2009

COMMENTAIRE(S)