Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

EUROPE

Gazprom agite le spectre d'une nouvelle crise gazière avec Kiev

Dernière modification : 26/05/2009

Peu convaincu que Kiev puisse payer les livraisons d'hydrocarbures du mois de mai, le géant russe Gazprom a pressé l'Union européenne (UE) d'accélérer la construction de nouveaux gazoducs contournant l'Ukraine.

AFP - Le géant gazier russe Gazprom a agité lundi le spectre d'une nouvelle crise gazière avec Kiev et a appelé l'Union européenne à accélérer la construction de nouveaux gazoducs contournant l'Ukraine.
  
"Nous jugeons très, très difficile la situation concernant le paiement pour les livraisons de gaz du mois de mai" par l'Ukraine, a déclaré le patron de Gazprom Alexeï Miller à l'issue de sa rencontre avec Oleg Doubina, président de la société publique ukrainienne des hydrocarbures Naftogaz .
  
"Si un problème de paiement intervient pour les livraisons de mai, Gazprom aurait toutes les raisons de réclamer que (le gaz) soit prépayé à 100%" à l'avenir, a-t-il ajouté.
  
Le président russe Dmitri Medvedev avait déjà indiqué vendredi avoir des "doutes" sur les capacités de paiement de Naftogaz, la compagnie ukrainienne des hydrocarbures lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet Russie-UE à Khabarovsk.
  
Il avait appelé l'Union européenne à agir de concert avec la Russie pour aider l'Ukraine à régler ses factures et ainsi empêcher une nouvelle crise gazière, comme celle de janvier qui avait privé l'Europe d'une partie de ses approvisionnements en gaz.
  
Le porte-parole de Gazprom Sergueï Kouprianov a aussi appelé lundi les Européens à "prendre une position responsable" dans cette situation.
  
"Nous espérons que les dirigeants de l'Union européenne prendront une position responsable et ne se tiendront pas à l'écart du problème comme ce fut le cas pendant la crise avec l'Ukraine début 2009", a déclaré M. Kouprianov cité par l'agence Interfax.
  
Moscou et Kiev s'étaient opposés en janvier dans un grave conflit gazier, qui s'était traduit par deux semaines d'interruption des livraisons de gaz russe aux clients occidentaux de Gazprom.
  
"La construction de nouveaux gazoducs réduira considérablement les risques de transit, augmentera la sécurité de livraisons de gaz"  aux consommateurs", a déclaré M. Kouprianov faisant allusion à Nord Stream qui passera sous la mer Baltique et South Stream qui passera sous la mer Noire. 
  
"La direction de l'UE doit contribuer à la mise en oeuvre de ces projets", a-t-il dit.

Première publication : 26/05/2009

COMMENTAIRE(S)