Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

EUROPE

Les ordres religieux sommés de mieux aider les victimes d'abus

Dernière modification : 26/05/2009

Une semaine après des révélations de décennies d'abus sexuels dans des institutions pour enfants dirigées par l'Église, l'archevêque de Dublin a exhorté les 18 ordres religieux à "investir de façon substantielle" pour aider les victimes.

AFP - Les ordres de l'Eglise catholique irlandaise qui étaient à la tête des institutions pour enfants où des abus sexuels ont été commis pendant plusieurs décennies doivent faire plus pour les victimes, a plaidé lundi l'archevêque de Dublin, Diarmuid Martin.
   
 L'archevêque, qui est l'une des principales figures de l'Eglise catholique irlandaise, a appelé les 18 ordres religieux à "investir de façon substantielle" pour aider les victimes, après la publication d'un rapport accablant la semaine dernière.
   
"Des investissements substantiels pour compenser les victimes toujours vivantes et leurs familles peuvent être apportés de beaucoup de façons", écrit Mgr Martin dans le quotidien irlandais Irish Times.
   
"A plusieurs égards, c'est notre dernière chance de rendre honneur aux fondateurs charismatiques (des ordres) et à tous les bons membres de vos congrégations qui se sentent salis", a-t-il ajouté.
   
L'opposition a appelé le gouvernement à renégocier un accord controversé avec les ordres catholiques qui chiffrait leur part des compensations devant être payées aux victimes à 128 millions d'euros.
   
Le gouvernement a déjà versé près d'un milliard d'euros de compensations et de remboursement de frais de justice à environ 12.500 des plus de 14.500 victimes.
   
Mais Mgr Martin a jugé "stupéfiant" le fait que les 128 millions d'euros n'aient pas entièrement été versés à l'Etat sept ans après l'accord.
   
"Il y a eu des difficultés légales, mais c'est vraiment une mauvaise excuse après tant d'années", souligne-t-il.
   
L'archevêque s'est déclaré choqué par le rapport qui dénonce des décennies d'abus physiques et sexuels, parfois "endémiques", à partir des années 1930 dans les institutions pour enfants dirigées par différentes congrégations catholiques.
   
"L'Eglise a failli aux enfants. On ne peut pas le nier. La première chose que l'Eglise doit faire est de sortir de son déni, qui a été sa position pendant trop longtemps et qui existe toujours", a averti Mgr Martin.
   
Des Irlandais vivant dans plus de 30 pays ont demandé des dommages. Les compensations se montent en moyenne à 65.000 euros et peuvent aller jusqu'à 300.000 euros pour les cas les plus graves.
 

Première publication : 26/05/2009

COMMENTAIRE(S)