Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

Amériques

Dix maires et un juge arrêtés dans le cadre d'une opération anticorruption

Vidéo par Philomé ROBERT

Dernière modification : 27/05/2009

Dix maires, un juge et 16 autres fonctionnaires ont été arrêtés, mardi, au cours d'une vaste opération menée dans l'État de Michoacan, dans l'ouest du Mexique. Ils sont soupçonnés d'entretenir des liens présumés avec le crime organisé.

AFP - Dix maires, un juge et 16 autres fonctionnaires ont été arrêtés mardi en raison de leurs liens présumés avec le crime organisé, au cours d'une vaste opération menée dans l'Etat de Michoacan, dans l'ouest du Mexique, a annoncé le Parquet fédéral.

Sur les 16 fonctionnaires, 14 ont des attributions élevées au niveau provincial ou municipal et les deux autres sont des policiers, précise le Parquet dans un communiqué. Les suspects ont "des liens présumés avec le crime organisé", se borne-t-il à expliquer dans une allusion aux cartels de la drogue.

L'opération "coup de poing" a été déclenchée à l'aube, menée conjointement par l'Agence fédérale d'investigation (Afi), organisme organisé sur le modèle du FBI américain, et par l'armée.

Certains suspects arrêtés sont proches du gouvernement de l'Etat de Michoacan, dirigé par la gauche et donc opposé au président conservateur mexicain Felipe Calderon, originaire de cette région.

Parmi les personnes interpellées figure aussi l'ancienne ministre de la Sécurité publique de l'Etat de Michoacan, devenue conseillère de son gouverneur.

Le gouverneur de l'Etat, Leonel Godoy, élu du Parti de la révolution démocratique (PRD), a brièvement déclaré à la presse dans la matinée que les autorités fédérales ne l'avaient pas informé de cette vaste opération. Mais M. Godoy a approuvé l'intervention des forces de l'ordre, a déclaré à l'AFP un représentant du Parquet fédéral.

La plus importante des villes dirigées par les maires arrêtés, Uruapan, est peuplée d'environ 250.000 habitants.

La capitale de l'Etat de Michoacan, Morelia, a été le théâtre d'un attentat spectaculaire qui a fait 8 morts le 15 septembre 2008 quand des grenades y ont explosé pendant la Fête nationale mexicaine.

Trois membres présumés d'une association criminelle liée au trafic de drogue ont été arrêtés, et sont passés aux aveux.

Au Mexique, on estime à plus de 5.300 en 2008, et plus de 2.500 depuis le début de 2009, le nombre de morts violentes provoquées par les activités des cartels, qui se disputent le contrôle du trafic de drogue et de son expédition aux Etats-Unis, premier client mondial pour la la cocaïne.
 

Première publication : 27/05/2009

COMMENTAIRE(S)