Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Afrique

L'ONU prolonge le mandat de la mission de l'Union africaine

Vidéo par Franck BERRUYER

Dernière modification : 27/05/2009

Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté, mardi, pour le maintien de la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom). Notre reporter Franck Berruyer a suivi le quotidien des soldats de l'organisation panafricaine.

AFP - Le Conseil de sécurité a autorisé mardi la prorogation du mandat de la mission de l'Union Africaine en Somalie (Amisom) et une aide logistique onusienne à cette mission, différant de nouveau l'éventuelle décision de déployer une force de l'ONU pour la remplacer.

Le Conseil a adopté à l'unanimité une résolution, numérotée 1872, dans laquelle il "autorise les Etats membres de l'Union africaine (UA) à maintenir l'Amisom jusqu'au 31 janvier 2010" en Somalie, pays où la guerre civile fait rage depuis 1991 et dont la capitale est un champ de bataille.

Il demande au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, de "continuer à fournir un ensemble d'appui logistique à l'Amisom comprenant du matériel et des services", jusqu'à la même date.

Et il prie M. Ban de mettre en oeuvre l'approche prudente, en trois phases, qu'il avait recommandée dans un rapport le 22 avril, pour une possible relève de l'Amisom par une force de l'ONU.

La première phase doit consister pour l'ONU à maintenir pendant plusieurs mois son engagement actuel, approuvé dans la résolution 1863 du Conseil de sécurité du 16 janvier: "Appui à l'Amisom, à l'édification d'institutions sécuritaires somaliennes, au processus politique et aux activités humanitaires".

Le chef de l'ONU fondait son rapport sur le constat que les conditions actuelles de sécurité en Somalie ne permettaient pas d'y déployer une opération de maintien de la paix.

L'ONU avait échoué dans une tentative de ramener la paix dans le pays dans les années 90.

Première publication : 27/05/2009

COMMENTAIRE(S)