Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient à al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Asie - pacifique

Moscou appelle Pyongyang à reprendre le dialogue

©

Dernière modification : 28/05/2009

Les États-Unis ont réaffirmé leur soutien à Séoul et Tokyo, après les nouveaux tirs d'essais de la Corée du Nord et ses menaces à l'encontre de la Corée du Sud. La Russie a, elle, appelé Pyongyang à revenir à la table des négociations.

AFP - La Russie a déclaré mercredi qu'elle s'associerait à une "résolution ferme" du Conseil de sécurité de l'ONU après le nouvel essai nord-coréen mais a appelé à une reprise des négociations avec Pyongyang, "seul moyen" selon elle de résoudre la crise.
   
"Le Conseil de sécurité doit exprimer une position ferme et mettre au point des mesures afin de ne pas saper encore plus le régime de non prolifération nucléaire", a dit le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.
   
"Nous ne devons pas punir pour punir", a-t-il toutefois affirmé en insistant sur la nécessité de revenir aux négociations à Six (Etats-Unis, Chine, Russie, Japon, deux Corée) sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.
   
"Nous devons trouver des voies dans cette résolution (du Conseil de Sécurité) pour créer les conditions d'un retour aux négociations à Six", a-t-il souligné.
   
Dans la soirée, Moscou a appelé Pyongyang à revenir à la table des négociations, lors d'une rencontre entre un haut responsable russe et l'ambassadeur de Corée du nord en Russie, "convié" au ministère russe des Affaires étrangères.
   
Lors de cette rencontre, "nous nous sommes prononcés pour un reprise des négociations à Six (..) afin de trouver des solutions politico-diplomatiques aux problèmes de la sécurité dans la région", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.
   
Lors de l'entretien entre le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexeï Borodavkine et l'ambassadeur Kim Yong Jae, Moscou a aussi exprimé sa "sérieuse inquiétude" et demandé à Pyongyang de revenir à une "approche responsable".
   
M. Lavrov s'est montré confiant sur l'adoption d'une résolution, alors que Moscou et Pékin n'ont pas toujours été sur la même longueur d'ondes que les Occidentaux, généralement partisans de plus de fermeté à l'égard du régime nord-coréen.
   
"Je crois qu'une résolution sera adoptée", a-t-il dit, précisant que les Etats-Unis et le Japon préparaient un projet en ce sens.
   
Le chef de la diplomatie russe et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton ont eu une discussion téléphonique mardi sur "le contenu de la future résolution", a précisé le ministère russe des Affaires étrangères.
   
Pour Sergueï Karaganov, directeur du Conseil de Politique étrangère et de Défense, la position de la Russie n'est pas très éloignée de celle des autres grandes puissances.
   
"Moscou soutiendra le principe de sanctions même s'il est évident qu'elles ne serviront à rien", la Corée du Nord étant déjà très isolée, a relevé l'expert diplomatique.
   
La position russe est toutefois mesurée, Moscou comprenant très bien que le recours à la force contre un régime luttant pour sa survie pourrait avoir des conséquences catastrophiques, estime un autre analyste, Dmitri Mossiakov.
   
"Nous avons un dicton : une mauvaise paix est meilleure qu'une bonne querelle", a relevé cet expert de politique étrangère à l'Académie russe des Sciences.
 

Première publication : 27/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)